samedi, février 4, 2023
AccueilActualitésActualités: SociétéUn détournement de fond de 170 millions par la police en Iran

Un détournement de fond de 170 millions par la police en Iran

Un détournement de fond de 170 millions par la police en Iran

CNRI – Selon le journal Arman, le 25 juillet 2017, Gholamreza Heidari, un membre du parlement des mollahs, a déclaré que la Cour de l’Audit a ordonné la détention plusieurs commandants de police dans l’affaire du détournement de 600 milliards de tomans (170 millions de dollars) en Iran.

Le représentant de Téhéran a écrit sur Telegram : « La Cour d’Audit a ordonné la détention d’anciens commandants de police dans l’affaire de vente de pétrole par la police. Cette histoire est une affaire qui remonte à la présidence de Mahmoud Ahmadinejad. À cette époque, lorsque la vente de pétrole est devenue une affaire compliquée à cause des sanctions, certains ont fait de Babak Zanjani (un milliardaire condamné à mort pour détournement de fonds) un intermédiaire dans la vente de pétrole. D’autres ont donné le pouvoir aux forces de police de vendre ce pétrole… Désormais, la dette de cette institution au gouvernement est remise en question. Ce chiffre atteint les 600 milliards de tomans. »

Concernant cette corruption, Heidari a ajouté : « L’histoire ne se termine pas avec la fin des services de M. Ahmadi Moghaddam et apparemment d’autres commandants ont également été arrêtés dans le cadre de cette affaire. Un comité de députés et de représentants de la Cour d’Audit a été chargé d’identifier comment ont été utilisés les revenus issus de la vente de pétrole. »

Selon le rapport de l’époque sur la Cour d’Audit, le non-versement des 600 milliards de tomans sur le compte du gouvernement est la source du litige. Selon Heidari, celui qui a permis aux forces de police de vendre du pétrole est Mahmoud Ahmadinejad, le président des mollahs à l’époque.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe