lundi, décembre 5, 2022
AccueilActualitésUn commandant des Pasdaran : le régime iranien aide Maliki en Irak,...

Un commandant des Pasdaran : le régime iranien aide Maliki en Irak, de la même manière qu’il a aidé Assad en Syrie

CNRI – Le régime iranien est prêt à aider le gouvernement de Nouri al-Maliki pour lutter contre les militants et les tribus sunnites en utilisant les mêmes méthodes qu’il a déjà déployées contre les opposants de Bachar al-Assad en Syrie, a dit un haut commandant des Gardiens de la Révolution du régime iranien (Pasdaran).

Le Général Massoud Jazayeri, adjoint du chef de l’état-major des forces armées des mollahs, a déclaré à al-Alam (la chaîne télévisée du régime iranien en langue arabe) qu’il y aura certainement une riposte sérieuse contre les militants s’opposant à Maliki en Irak.
Dans l’interview diffusée le samedi 28 juin, Jazayeri n’a pas donné de précisions sur les modalités de l’aide que le régime des mollahs pourrait fournir au régime de Nouri al-Maliki.
« L’Iran a dit aux responsables irakiens qu’il est prêt à leur fournir ses expériences réussies en matière de mobilisation des forces populaires pour une défense tous azimut, la même stratégie gagnante utilisée en Syrie qui a placé les terroristes dans une posture défensive», a-t-il dit à Al-Alam.
Afin d’aider Bachar al-Assad, le régime iranien a envoyé en Syrie plusieurs centaines de spécialistes des affaires militaires, notamment des commandants de haut-rang de la Force Qods (la section des pasdaran chargée des opérations extraterritoriales), précisent les sources iraniennes informées, les sources de l’opposition syrienne et les experts en sécurité.
Par ailleurs, un ancien commandant des Pasdaran a déclaré jeudi : « La force de Bassidj en Irak – qui est le troisième enfant du régime iranien – est en train de naître en Irak. »
Le général des Pasdaran, Hossein Hamadani, avait déclaré le 4 mai 2014 : « Aujourd’hui, 130000 bassidjis [forces paramilitaires chargé de répression] sont entrainés et sont en attente d’ordre d’entrer en Syrie. Aujourd’hui, nous nous battons en Syrie pour les intérêts de la Révolution islamique. Nos opérations en Syrie sont à la mesure des opérations que nous avons eues lors de la défense sacrée (expression utilisée par les officiels du régime iranien pour désigner la guerre Iran-Irak dans les années 1980). »

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe