lundi, novembre 28, 2022
AccueilActualitésActualités: AchrafTraiter l'OMPI comme une organisation terroriste est un crime contre la démocratie...

Traiter l’OMPI comme une organisation terroriste est un crime contre la démocratie – Colonel Wesley Martin

CNRI –  « Edmund Burke disait : tout ce qu’il faut au mal pour réussir, c’est l’inaction des bonnes gens. Traiter l’OMPI comme une organisation terroriste est un crime contre la démocratie. Permettre que le camp d’Achraf soit attaqué et que des personnes sans armes soient assassinées est un péché contre l’humanité », s’est indigné le colonel Wesley Martin au Parlement européen le 19 octobre  à Bruxelles.

Cet officier américain qui a commandé la sécurité du camp d’Achraf en Irak, s’exprimait dans une conférence  organisée par l’intergroupe parlementaire des Amis d’un Iran Libre. la conférence sous le haut patronage de l’eurodéputé Jim Higgins, recevait de nombreux responsables de haut rangs américains et européens, ainsi que Mme Maryam Radjavi, présidente élue de la résistance iranienne.

voici les moments forts de l’intervention de Wesley Martin, accès sur les relations fortes entre les Achrafiens et la population irakienne:

En tant que haut officier de la force de protection du contre-terrorisme pour toutes les forces de la coalition en 2003-2004, et en tant qu’officier des opérations du détachement spécial des opérations de détention 134 et plus tard commandant de la base du camp d’Achraf, je peux certifier à tous dans cette salle que l’OMPI n’est pas une organisation terroriste.

Aussi, j’aimerai indiquer une autre de mes responsabilités au sein de l’armée après avoir quitté l’Irak pour la dernière fois. J’étais chef des opérations de renseignement de l’armée et plus tard des forces américaines en Corée. Une partie des opérations de renseignement comprend les opérations psychologiques et la dissimulation militaire.

Je suis stupéfait par le nombre élevé d’opérations psychologiques et de dissimulation militaire du régime iranien contre l’OMPI.  En décortiquant ces opérations, je trouve tout un tas de mensonges dirigés contre l’OMPI. Malheureusement, ils sont crus par des éléments du monde occidental. Je voudrai demander que personne ne se laisse emporter par cette campagne d’information du régime iranien.

Remettre le camp d’Achraf à l’Irak était une erreur. En outre, l’Irak a violé les accords passés entre les combattants et les citoyens d’Achraf.

En tant que commandant de la base, j’ai été témoin du travail en étroite collaboration de la communauté d’Achraf avec la population locale, et avec les Irakiens de partout. La mosquée était ouverte à tous. Elle était ouverte aux chiites, elle était ouverte aux sunnites, et elle était ouverte aux chrétiens.

Les moyens médicaux étaient non seulement déployés à Achraf mais à travers les localités [environnantes]. On a même  proposé de me soigner lorsque j’ai eu un problème. L’eau était partagée avec les Américains, les Bulgares qui étaient là, et avec toute la population locale.

Lorsque nous regardons ces vidéos, nous voyons la brutalité, le terrorisme du gouvernement irakien. Mais nous voyons également les citoyens d’Achraf restant ensemble. Lorsque l’un reçoit une balle, lorsque l’un est blessé, nous voyons les autres voler à son secours, même s’ils peuvent faire l’objet d’autres tirs.

C’est de la camaraderie. La camaraderie sous le feu est le plus grand test de tous.
Il m’est vraiment difficile de regarder ces vidéos, à chaque fois, parce que je vois des personnes, que je considère très affectueusement, être abattues alors qu’elles n’ont pas d’armes pour se défendre. Je regardais également aujourd’hui Maraym Radjavi, et j’ai vu la douleur sur votre visage.

J’ai réellement ressenti cette douleur, parce que nous avons une grande dirigeante dévouée et dynamique, qui se préoccupe énormément de son peuple, et pourtant pour certaines raisons, le monde occidental permet à Ahmadinejad et à Khamenei de s’en sortir impunément, de faire tout ce qu’ils veulent et nous ne faisons rien.
 
J’aimerai également souligner que, lorsque nous regardons ces vidéos, et que nous réalisons ce qui s’y passe avec les hauts-parleurs, nous voyons et nous réalisons que pas un seul résident d’Achraf n’a quitté les rangs, fui ou tenté de s’échapper. C’est une affirmation dynamique à l’égard de leur engagement à la démocratie.

Comment l’ambassadeur Jeffrey ose-t-il dire au Sénat des États-Unis, y compris au sénateur McCain, qu’il est persuadé que Maliki n’attaquera pas Achraf ? Maliki l’a déjà fait deux fois.
Le vrai problème est de savoir si nous pouvons faire confiance à Maliki.
 
Je sais cela de façon personnelle, il est influencé par Sadr, Hakim, Ahmadinejad, Khamenei. Et, par ailleurs, Maliki a son propre plan, comme le démontre le vol des élections à Allawi, alors même que le grand ayatollah Sistani lui avait dit de suivre la Constitution.

Maliki sapera toutes les initiatives concernant la situation d’Achraf, de toutes les manières possibles, et ensuite, il prétendra qu’il a donné un avertissement pour les évacuer avant la fin de l’année. Les États-Unis, l’Union européenne et les Nations Unies doivent agir pour empêcher un troisième massacre qui, je le crains, sera total. Maliki doit être forcé à travailler avec le reste du monde, et non seulement l’Iran.
 
L’ONU doit être impliquée dans la protection du camp d’Achraf ; je suis prêt à y retourner aujourd’hui même dans le cadre de cette force et faire en sorte que cela se passe bien. Le Département d’État américain doit retirer l’OMPI de la liste, et les résidents d’Achraf doivent être évacués aussitôt que possible.
 
Edmund Burke disait : tout ce qu’il faut au mal pour réussir, c’est l’inaction des bonnes gens.
Traiter l’OMPI comme une organisation terroriste est un crime contre la démocratie. Permettre que le camp d’Achraf soit attaqué et que des personnes sans armes soient assassinées est un péché contre l’humanité.
 

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe