jeudi, janvier 26, 2023
AccueilActualitésActualités: Terrorisme & intégrismeToutes les activités terroristes du Hezbollah ont la bénédiction de Khamenei

Toutes les activités terroristes du Hezbollah ont la bénédiction de Khamenei

Par Reza Shafa*
 
World Net Daily, publié aux États-Unis, a cité un chef du Hezbollah déclarant : « Toutes les décisions et activités du Hezbollah, telles que le lancement de missiles contre Israël, doivent recevoir la bénédiction du leader de la République islamique ».

Selon ce journal, le numéro deux du Hezbollah, Cheik Naim Qassem, a affirmé lors d’une rare interview en arabe, traduite en anglais par le département du renseignement du Centre d’Etudes spéciales (CSS) en Israël : « Toutes nos décisions, y compris le tir de missiles contre les territoires israéliens, n’auraient pu être mises en œuvre sans le consentement du leader de la République islamique d’Iran. Il doit préalablement donner son accord à toutes les activités du Hezbollah ».
 
Cheik Qassem a ajouté : « Même lorsqu’il s’est avéré nécessaire de riposter contre les villes israéliennes pour l’attaque de ce pays contre le Liban, le ‘Guide suprême’ [en référence à Khamenei] a dû donner le feu vert pour cette mission ».
 
Selon le CSS en Israël, le titre en arabe de Khamenei, Al-Vali Al-Faqih, signifie Guide suprême.
 
Le numéro deux du Hezbollah, Cheik Qassem, dans son interview le mois dernier avec la chaîne télévisée arabe Al-Kosar, a affirmé : « La permission de l’ayatollah Khamenei est obligatoire pour toutes les opérations du Hezbollah ».
 
D’après Cheik Qassem, le Hezbollah n’est pas autorisé à mener ne serait-ce qu’une mission indépendante de routine sans que le bureau de Khamenei en soit complètement informé, en particulier lorsqu’il s’agit d’une mission suicide.
 
« Nous demandons la permission à l’ayatollah, puis nous attendons sa réponse. Une fois que l’on a reçu son ordre, nous mettons le plan en application. Personne dans notre mouvement n’est autorisé à se donner la mort sans la bénédiction du Al-Vali Al-Faqih », a déclaré Cheik Qassem.

* Reza Shafa est un expert des réseaux de renseignements du régime iranien, en Iran et à l’étranger. Il a mené des recherches poussées sur le VEVAK, les services secrets du CGR et la force Qods. Il contribue actuellement au site du CNRI.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe