lundi, novembre 28, 2022
AccueilActualitésActualités: Terrorisme & intégrismeIran : les activités néfastes des institution financières du régime en Irak...

Iran : les activités néfastes des institution financières du régime en Irak et en Syrie

Par Mahmoud Hakamian
Une institution financière du régime iranien, « QG pour la reconstruction des sites religieux en Irak et en Syrie », affilié à la Force Qods des pasdaran (CGRI-FQ), participe au pillage des richesses des populations de la région pour promouvoir ses visés néfastes dans la région.

En mars, le Département d’État américain a sanctionné des organisations et autorités affiliés au QG pour la reconstruction des sanctuaires sacrés en Irak. Il s’agissait d’une action nécessaire et longtemps attendue.

Le 16 octobre 2019, le Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI), dans un rapport exhaustif, a révélé le rôle du QG pour la reconstruction des sanctuaires sacrés et son rôle en tant qu’organisation affilié à la Force Qods pour la mise en œuvre des objectifs terroristes du régime iranien en Irak et en Syrie.

Une partie de la déclaration du Département d’État américain se lit comme suit: «Entre autres activités malveillantes, ces entités et individus ont soutenu: la contrebande via le port irakien d’Umm Qasr; blanchiment d’argent par le biais des sociétés écrans irakiennes; la vente du pétrole iranien au régime syrien; la contrebande d’armes vers l’Irak et le Yémen; la propagande pour le compte du CGRI-FQ et de ses milices terroristes; intimidation des politiciens irakiens; utilisation de fonds publics versés à une institution apparemment religieuse pour combler le budget de l’CGRI-QF. » «L’Iran utilise un réseau de sociétés écrans pour financer des groupes terroristes dans la région, siphonnant les ressources du peuple iranien et donnant la priorité aux mandataires terroristes par rapport aux besoins de son propre peuple», a déclaré le secrétaire américain au Trésor Steven T. Mnuchin.

Le rôle du « QG pour la reconstruction des sanctuaires » dans le terrorisme et l’ingérence du régime en Irak et en Syrie

L’une des organisations de façade du régime, à travers laquelle il a secrètement occupé l’Iraq, est le «QG pour la reconstruction des sanctuaires sacrés», qui est en fait une organisation de la Force terroriste Qods. Cet organe islamiste a préparé le terrain à la Force Qods pour mener différentes activités terroristes et trafic d’armes, la dilapidation des populations et le contournement des sanctions sous prétexte de reconstruire les sanctuaires chiites.

En plus d’agir en tant qu’organisation de façade pour la Force Qods en Irak, le QG pour la reconstruction des sanctuaires sacrés a également commencé ses opérations en Syrie en 2014 et a maintenant un bureau en Syrie qui est actif sous le prétexte de la reconstruction des sanctuaires chiites dans ce pays. Cela a créé une bonne couverture pour la présence de la Force Qods en Syrie dans la période de l’après-guerre. Alireza Akbari est à la tête de ce bureau en Syrie depuis 2018.

Le QG pour la reconstruction des sanctuaires sacrés n’est qu’un exemple des activités néfastes du CGRI. Alors que le régime a refusé de fournir au peuple iranien les moyens nécessaires pour lutter contre le coronavirus, il consacre pourtant des milliards de dollars de la richesse nationale à sa campagne de bellicisme et de destabilisation dans la région.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe