vendredi, janvier 27, 2023
AccueilActualitésActualités: Terrorisme & intégrismeIran : l’intervention d’Ali Khamenei

Iran : l’intervention d’Ali Khamenei

Iran : l’intervention d’Ali Khamenei

Pour la septième fois depuis le début du soulèvement national iranien en septembre, le guide suprême du régime des mollahs, Ali Khamenei, est intervenu pour remonter le moral de ses forces démoralisées qui sont dans l’impasse face à la détermination inébranlable du peuple au changement de régime.

Il a dépeint les manifestants comme des agents « étrangers » et a minimisé la révolution démocratique en recourant à sa rhétorique usée pour tenter de contrôler les luttes intestines exacerbées de son régime.

Il a affirmé que les manifestations à l’échelle nationale faisaient partie du « complot raté de l’arrogance mondiale« . Il a refusé de fournir une solution à ce qu’il a appelé « les diableries de l’ennemi » ou du moins de clarifier comment son régime entend contrôler la situation. Il convient de noter que la semaine dernière il s’était vanté d’avoir mis fin au soulèvement.

De nombreux observateurs considèrent les propos contradictoires de Khamenei samedi comme le signe d’un dictateur désespéré cherchant une issue à son impasse mortelle.

Cependant, Khamenei a réglé son compte avec la faction rivale, les soi-disant réformistes, qui lui ont vivement conseillé de céder sous la pression nationale et internationale, de leur donner leur part du pouvoir. Cette faction, impliquée dans les crimes du régime contre la population depuis des années, avait tenté de rejeter la responsabilité de la violence du régime lors du soulèvement et des problèmes du pays sur des « responsables voyous ».

« Vous devriez agir comme un père attentionné pour résoudre les problèmes entre le système au pouvoir et le peuple« , a écrit le 16 novembre Etemad, un quotidien dit « modéré ».

«Ils écrivent et disent clairement que nous devrions entendre la voix du peuple et régler nos comptes avec les États-Unis. Qu’est-ce que ça veut dire? Nous devrions payer une rançon au grand Satan, et une fois que nous l’avons fait, ils en veulent plus », a déclaré Khamenei dans son discours.

Il a également ajouté que Téhéran n’est en aucun cas disposé à renoncer à ses ambitions nucléaires, prouvant une fois de plus que les efforts des gouvernements occidentaux pour relancer l’accord nucléaire défectueux de 2015 ont été vains.

Khamenei a rappelé aux responsables des factions rivales de se joindre aux cérémonies de l’État, et dénoncer l’opposition organisée et la demande populaire de changement de régime.

Tout en faisant référence à l’échec des manifestations organisées par le régime à l’occasion de l’anniversaire de la crise des otages en Iran le 4 novembre, il a déclaré : « Ils se vantent d’avoir une compréhension politique, mais leurs analyses et leurs propos dans certains journaux et sur les réseaux sociaux me déçoivent vraiment. Ils disent entendre les demandes des gens. Et vous ? Les avez-vous entendus lors des manifestations du 4 novembre ? »

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe