mercredi, mai 22, 2024
AccueilActualitésActualités: Terrorisme & intégrismeIran : Les États-Unis envoient des armes et des munitions confisquées au...

Iran : Les États-Unis envoient des armes et des munitions confisquées au CGRI en Ukraine

Iran : Les États-Unis envoient des armes et des munitions confisquées au CGRI en Ukraine

Le Commandement central des États-Unis (CENTCOM) a annoncé que le gouvernement américain a transféré des armes et des munitions confisquées au Corps des Gardiens de la révolution islamique (CGRI) vers l’Ukraine pour aider le pays à se défendre contre l’agression russe.

Le CGRI avait auparavant prévu de fournir ces armes et munitions aux rebelles houthis au Yémen, mais les livraisons ont été interceptées par le personnel militaire américain stationné dans la région.

Selon le communiqué du CENTCOM du mardi 9 avril, les armes transférées comprenaient 5 000 fusils Kalachnikov, des fusils pour tireurs d’élite, des RPG et plus de 500 000 cartouches. Ces objets ont été saisis sur quatre navires différents qui tentaient de les transporter au Yémen.

La confiscation et le transfert ultérieur ont eu lieu entre le 22 mai 2021 et le 15 février 2023.

Le gouvernement américain, qui avait obtenu la propriété de ces objets confisqués au pasdaran par un décret du ministère de la Justice du 1er décembre 2023, les a fournis à l’Ukraine le 4 avril de cette année.

Dans sa déclaration, le CENTCOM a considéré les actions du CGRI en matière de contrebande d’armes vers le Yémen comme une violation de la résolution 2216 du Conseil de sécurité des Nations Unies, adoptée en 2015, qui interdit les activités déstabilisatrices au Yémen, telles que le transfert d’armes vers le pays.

En outre, le CENTCOM a déclaré que Washington s’engageait à contrer le soutien de l’Iran aux groupes armés au Moyen-Orient et utiliserait tous les moyens légaux, y compris les sanctions américaines et onusiennes, pour répondre aux actions de l’Iran qui constituent une menace pour la sécurité régionale et internationale.

Les États-Unis ont déjà soutenu l’Ukraine en fournissant environ 1,1 million de munitions saisies au CGRI par la marine américaine en octobre de l’année dernière.

Depuis le début du conflit au Moyen-Orient, les mandataires soutenus par Téhéran ont mis en danger la sécurité maritime de la région en attaquant des navires internationaux dans la mer Rouge, dans le détroit de Bab-el-Mandeb et dans le golfe d’Aden.

Le CENTCOM a également annoncé le 8 avril que ses forces avaient réussi à contrecarrer les menaces posées par les terroristes houthis soutenus par l’Iran au Yémen. S’engageant entre environ 12h15 et et 14h40 (heure de Sanaa), l’USCENTCOM a détruit un système de défense aérienne, une station de contrôle au sol et un système aérien sans pilote lancé par les insurgés Houthis au-dessus de la mer Rouge. Aucun blessé ni dommage n’a été signalé par les navires américains, de la coalition ou commerciaux.

De plus, le 7 avril vers 8 heures (heure de Sanaa), un missile balistique antinavire lancé par les Houthis a visé un navire de la coalition escortant le M/V Hope Island, un cargo battant pavillon des Îles Marshall et appartenant au Royaume-Uni, et exploité par l’Italie.