lundi, novembre 28, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceTed Poe au Congrès américain : l'Irak doit respecter les droits fondamentaux...

Ted Poe au Congrès américain : l’Irak doit respecter les droits fondamentaux des résidents d’Achraf

Ted PoeCNRI – « Le Premier ministre Al-Maliki doit respecter les assurances répétées et écrites qu’il a données aux États-Unis et aux Nations Unies de respecter les droits fondamentaux des résidents d’Achraf. Ce sont des« personnes protégées »en vertu de la Quatrième Convention de Genève. Le Président Obama doit honorer les promesses répétées du gouvernement américain de protéger ces gens. » a déclaré Ted Poe au Congrès Américain lors des débats à la Chambre des Représentants le 14 décembre.

Congressional Record
Minutes des débats
14 décembre 2009

DÉPLACEMENT DU CAMP D’ACHRAF
L’HON. TED POE DU TEXAS, A LA CHAMBRE DES REPRÉSENTANTS

M. Poe du Texas. Madame la Présidente. Le 10 décembre 2009, le gouvernement irakien a annoncé qu’il allait déplacer de force des milliers d’opposants iraniens vivant dans le camp d’Achraf vers une prison éloignée en plein désert irakien. Le gouvernement irakien sait que le monde reconnaît la Cité d’Achraf comme un refuge pour ceux qui se dressent fièrement pour la liberté et la démocratie, c’est pourquoi il veut démolir le foyer où ils vivent depuis plus de 20 ans et les déplacer dans le sud de l’Irak, où le gouvernement irakien pense pouvoir leur faire ce qu’il veut sans que le monde le sache.

Le plus grand crime des familles au camp d’Achraf est d’aimer la liberté et de s’opposer au régime répressif iranien. Téhéran fait pression depuis des mois sur le gouvernement irakien pour qu’il lui livre les résidents du camp d’Achraf afin de les emprisonner et de les torturer comme cela peut arriver à tous ceux qui osent s’élever contre le régime. Ce n’est pas un secret : le président du Parlement iranien Ali Larijani a demandé explicitement aux parlementaires irakiens au début novembre d’expulser ces dissidents du sol irakien.

Le Premier ministre irakien Nouri Al-Maliki, qui veut de meilleures relations avec l’Iran, a envoyé les forces gouvernementales irakiennes attaquer brutalement les habitants du camp d’Achraf en juillet. Ce fut une catastrophe humanitaire qui a fait parmi les résidents non armés 11 morts, 500 blessés et 36 otages.

Nous ne pouvons ignorer, qu’il soit ami ou ennemi, celui qui cherche à opprimer violemment et brutalement des innocents. L’Amérique ne peut oublier les gens du camp d’Achraf.

Le Premier ministre Al-Maliki doit respecter les assurances répétées et écrites qu’il a données aux États-Unis et aux Nations Unies de respecter les droits fondamentaux des résidents d’Achraf. Ce sont des «personnes protégées» en vertu de la Quatrième Convention de Genève. Le Président Obama doit honorer les promesses répétées du gouvernement américain pour protéger ces personnes.

Le président et la secrétaire Clinton doivent prendre toutes les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et le bien-être des résidents d’Achraf. Le régime de plus en plus vulnérable de Téhéran ne doit pas être autorisé à étendre ses tentacules de répression au-delà des frontières de l’Iran et sévir contre ses principaux adversaires. Quelqu’un doit se battre pour ceux qui ne peuvent pas le faire eux-mêmes.

C’est déjà bien mal que l’Iran brutalise des opposants iraniens en Iran, le monde ne peut ignorer l’intention de l’Iran de brutaliser sa propre population dans le camp d’Achraf en Irak aussi.

Et c’est juste ce qui se passe

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe