vendredi, février 3, 2023
AccueilActualitésActualités: Terrorisme & intégrismeSyrie : La communauté internationale s’est montrée profondément choquée par ce regain...

Syrie : La communauté internationale s’est montrée profondément choquée par ce regain de violences contre la population. Cela fait plus de 200 morts en ce début de mois de juin.

Syrie : Impasse pour l’ONU – la-lanterne.eu – publié le: sam, juin 9th, 2012 – Massacres quotidiens, véto russe, guerre civile. Depuis le début des révoltes en Syrie, en mars 2011 le dossier syrien se complexifie. L’ONU est dans une impasse. Kofi Annan s’est adressé jeudi à la communauté internationale à New York pour tenter de trouver une nouvelle solution.

Moins de deux semaines après le massacre de Houla, au nord de la ville rebelle de Homs, le Conseil national syrien (CNS) et une ONG syrienne ont accusé les forces fidèles au régime d’en avoir commis un autre hier à Al-Koubeir, dans la province de Hama (centre). Le régime a démenti l’existence de ce massacre. La communauté internationale s’est montrée profondément choquée par ce regain de violences contre la population. Cela fait plus de 200 morts en ce début de mois de juin.

Le CNS a accusé « le régime criminel d’Assad » et appelé à intensifier les manifestations aujourd’hui et demain en signe de deuil. L’opposition est consternée voire indignée par ces scènes de meurtres visant des femmes et des enfants.

Mais « ce qu’il  s’est passé à Al-Koubair est complètement faux ». Le régime de Bachar al-Assad nie sa part de responsabilité dans ces massacres. Il affirme qu’ »un groupe terroriste a commis un crime odieux dans la région de Hama qui a fait 9 victimes« . Encore une fois, le gouvernement et l’opposition se rejettent leur implication dans ces attaques sanglantes. Où est la vérité ? Personne ne le sait.

Que compte faire l’ONU ?

Kofi Annan, l’émissaire de l’ONU et de la Ligue arabe, compte proposer un groupe de contact élargi, afin de faire respecter le plan Annan ou trouver un « plan B« . La situation ne cesse de se dégrader depuis 15 mois. La répression syrienne a déjà fait plus d’une dizaine de milliers de morts.

La communauté internationale a envoyé plusieurs fois des observateurs, menacé le pays d’un point de vue économique. Mais rien n’y fait. Le président syrien semble indestructible. Il poursuit son gouvernement et tient les rênes de son pays.

Les pays alliés de la Syrie, la Russie, la Chine et l’Iran, pourraient se réunir afin de favoriser une transition politique à Damas. Le « groupe des amis de la Syrie » discutera à nouveau des mesures à prendre contre le régime de Bachar al-Assad le 6 juillet à Paris.

Le plan Annan s’est révélé être un échec total. La situation n’a fait qu’empirer depuis sa soi-disant application. Une déception pour l’émissaire qui s’est plus qu’investi pour régler au fur et à mesure le conflit. La transition politique est indéniable pour l’ONU. Mais qui pourrait faire entendre raison à Bachar al-Assad ? «Nous n’avons pas le choix: sans plan Annan, il n’y a pas de processus politique, et sans processus politique, c’est le chaos». Un diplomate français assure qu’il faut durcir et renforcer le plan Annan. Reste à savoir si l’ONU accepte cette proposition.

Les chances de succès sont mince. Une intervention militaire commence à être envisagée par une partie de la communauté internationale car la Russie bloquera au Conseil de sécurité de l’ONU tout texte autorisant une intervention extérieure en Syrie. La résolution de ce conflit semble à long terme sans issue.

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe