jeudi, juin 20, 2024
AccueilActualitésActualités: SociétéIran : L'hélicoptère d’Ebrahim Raïssi s'est écrasé et porté disparu

Iran : L’hélicoptère d’Ebrahim Raïssi s’est écrasé et porté disparu

Iran : L'hélicoptère d’Ebrahim Raïssi s'est écrasé et porté disparu

Les médias du régime iranien ont rapporté qu’un hélicoptère transportant le président des mollahs, Ebrahim Raïssi, s’était écrasé dans la province de l’Azerbaïdjan oriental. Selon les premières informations, le convoi était composé de trois hélicoptères. Alors que deux hélicoptères transportant d’autres ministres et responsables ont atteint leur destination en toute sécurité, celui transportant Raïssi n’y est pas parvenu.

L’agence de presse Fars a confirmé que parmi les passagers figuraient Raïssi, le chef de la prière du vendredi de Tabriz, Mohammad-Ali Alehashem, le ministre des Affaires étrangères Hossein Amir-Abdollahian, le gouverneur de l’Azerbaïdjan oriental Malek Rahmati et plusieurs autres. Des équipes de secours sont actuellement dépêchées sur le lieu de l’accident.

À 17 heures, heure locale, l’hélicoptère transportant Raïssi n’avait pas été localisé et les tentatives pour contacter ses passagers ont échoué, toutes les lignes téléphoniques restant sans réponse.

Les médias d’État ont explicitement rapporté le crash de l’hélicoptère de Raïssi. Ahmad Vahidi, ministre de l’Intérieur du régime, a déclaré : « Les équipes de secours n’ont pas encore atteint le lieu de l’accident. Nous n’avons aucune communication ni information.»

Dans une interview avec Rokna, Vahidi a expliqué : « Aujourd’hui, nous avons assisté à l’inauguration du barrage de Qiz Qalasi avec le président de l’Azerbaïdjan. Lors du voyage de retour, l’un des hélicoptères a été contraint d’effectuer un atterrissage brutal en raison des conditions météorologiques défavorables et le brouillard dans la région

Des chiens et des drones de recherche et de sauvetage ont été déployés sur la zone de l’accident, et le Corps des Gardiens de la révolution islamique (CGRI) a exhorté les Iraniens à « prier pour la survie de Raïssi ». Alors que le régime diffuse des prières dans les mosquées et les séminaires, appelant les gens à prier pour Raïssi et ses acolytes, les Iraniens se sont tournés vers les réseaux sociaux et expriment leur satisfaction de la disparition de ce criminel notoire.