mardi, février 7, 2023
AccueilActualitésActualités: Iran ProtestationsSérie des manifestations des étudiants en doctorat dans diverses villes iraniennes -...

Série des manifestations des étudiants en doctorat dans diverses villes iraniennes – vidéos

Le mercredi 14 juin, les étudiants en doctorat ont organisé des manifestations à travers plusieurs villes du pays pour protester contre les conditions difficile d’obtention de la bourse d’étude au niveau du doctorat, le non-paiement des cotisations et les conditions de vie précaires qui leur sont imposées. Ces manifestations ont eu lieu à Téhéran, Machhad (est), Ahwaz (sud-ouest), Zanjan (nord-ouest) et Hamedan (ouest).

À Zanjan, les étudiants ont manifesté devant l’entrée de l’Université, contre les conditions difficiles d’obtention de la bourse d’étude au niveau du doctorat.

Les étudiants de l’Université de Téhéran ont également protesté contre les conditions d’obtention de bourse, ainsi que le non-paiement des cotisations mensuelles. Les manifestants se sont rassemblés depuis 11h du matin devant le bâtiment principal du ministère des Sciences. Aucune réponse n’a été fournie par les responsables du ministère aux revendications des étudiants.

Manifestations des étudiants en doctorat dans diverses villes iraniennes

Dans le sud-ouest, à Ahwaz, après les protestations des étudiantes de la cité universitaire Hazrat-é-Zahra, contre les conditions précaires de vie dans les dortoirs, les responsables ont amené quelques blocs de glace, geste perçu comme une humiliation par les étudiantes. Ces derniers avaient manifesté mercredi soir contre l’absence de tout moyen de refroidissement dans les dortoirs, dans une température de +50°C. Les étudiantes scandaient des slogans tels que « un ventilateur est notre droit ! », et « directeur incompétent, démissionne, démissionne ! ».

Manifestations des étudiants en doctorat dans diverses villes iraniennes (Ahvaz)

En réponse à ces protestations, les responsables des dortoirs ont amené une camionnette de blocs de glace pour compenser la panne des ventilateurs ; geste qui a provoqué des moqueries parmi les étudiantes.

Ces protestations ont lieu dans des circonstances où le régime iranien dépense de plus en plus pour raffermir sa machine de répression et ses opérations extraterritoriales, notamment en Irak, au Yémen et en Syrie où Téhéran soutient Bachar Al-Assad.