dimanche, décembre 4, 2022
AccueilActualitésSén. Corker : le projet de loi rendant obligatoire l’examen d'un accord...

Sén. Corker : le projet de loi rendant obligatoire l’examen d’un accord nucléaire avec l’Iran, en bonne voie

CNRI – Le sénateur Bob Corker, président de la Commission des relations étrangères du Sénat des Etats-Unis, a déclaré dimanche que l’approbation du projet de loi rendant obligatoire l’examen par le Congrès du récent accord nucléaire avec l’Iran est en bonne voie.

Dans l’émission « Fox News Sunday », le sénateur Corker a dit qu’il est proche d’obtenir 67 voix au Sénat, le nombre de voix nécessaires pour passer outre un éventuel un veto présidentiel.

Ce projet de loi – qui est largement soutenu par les deux partis du Congrès – pourrait empêcher le président Obama de lever les sanctions économiques imposées au régime iranien pendant les 60 jours durant lesquels le Congrès examinera le contenu de l’accord nucléaire avec l’Iran.

Le Congrès a insisté pour que ses membres aient le dernier mot concernant cet accord, afin d’assurer les Américains que l’administration Obama n’est pas en train d’accepter un mauvais accord.
Le mardi 14 avril, ce projet de loi sera soumis au vote des membres de la Commission des Affaires étrangères du Sénat.

Après l’accord qui a été conclu jeudi dernier, le président Obama a averti que « Si le Congrès tue cet accord – sans se baser sur des analyses d’experts et sans offrir aucune alternative raisonnable – alors les États-Unis seront responsables de l’échec de la diplomatie, l’unité internationale va s’effondrer et le chemin vers le conflit sera élargi. »

Le sénateur Corker a également déclaré dimanche que les négociateurs de l’accord lui ont dit que l’action du Congrès et la menace de renforcer les sanctions n’ont pas nui aux négociations et au contraire, ces éléments ont été des facteurs qui ont aidé à parvenir à un meilleur accord.

Dans une interview avec le journal New York Times, le président Obama a fermement défendu l’accord cadre conclu avec l’Iran et l’a qualifié d’« occasion unique dans une vie » pour empêcher une bombe atomique et pour apporter la stabilité à long-terme au Moyen-Orient.

Il a fait valoir que des négociations réussies seront le moyen le plus efficace pour empêcher que le régime iranien obtienne l’arme nucléaire, mais a insisté qu’il garderait toutes les options sur la table si Téhéran viole les termes de cet accord.

« J’ai été très clair que l’Iran ne doit pas obtenir une arme nucléaire et je pense qu’ils devraient comprendre que nous sommes sérieux », a déclaré Obama dans l’interview publiée dimanche.
« Mais je dis que les espoirs soulevés par cet accord diplomatique sont très importants, car cet accord peut ouvrir une nouvelle ère dans les relations américano-iraniennes, mais aussi une nouvelle ère dans les relations entre l’Iran et ses voisins », a-t-il ajouté.

Obama a dit qu’il y a beaucoup de détails sur lesquels il faudra encore travailler. Il a averti qu’il y aurait « de réelles difficultés politiques » dans chacun des deux pays dans la mise en œuvre de cet accord.
Sur le fond de l’accord-cadre conclu avec l’Iran, Obama a évoqué les moyens pour vérifier que Téhéran ne cherche pas à tricher. Il a dit qu’il y aurait un « mécanisme international » qui déterminera s’il est nécessaire de procéder à des inspections sur un site nucléaire suspect.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe