jeudi, décembre 8, 2022
AccueilActualitésActualités: LibertySanction: Les tankers iraniens jouent à cache-cache

Sanction: Les tankers iraniens jouent à cache-cache

Le Figaro – 11/05/2012 – Alors que l’embargo contre les exportations pétrolières de l’Iran se met en place, les tankers iraniens tentent de dissimuler leurs mouvements.
 
«Les tankers iraniens jouent à cache-cache». Tel est le constat de l’Agence internationale de l’énergie (AIE) qui consacre à ce dossier un paragraphe de son rapport mensuel sur les marchés pétroliers publié ce vendredi matin.

Tandis que l’embargo européen contre les exportations de brut se met progressivement en place, selon l’AIE, la Compagnie nationale iranienne de tanker (NITC) aurait reçu l’ordre des autorités politiques de débrancher les transpondeurs de ses navires pétroliers. En désactivant ce dispositif électronique, ne serait-ce qu’un ou deux jours durant une traversée, la géolocalisation des pétroliers par satellite devient plus difficile, note l’AIE.

La NITC dispose d’une flotte de 39 navires. La compagnie nationale assure l’essentiel des exportations de Téhéran car les armateurs étrangers trouvent de plus en plus difficilement des assureurs acceptant de prendre en charge des cargaisons iraniennes.

Depuis début avril, un quart de la flotte pétrolière de l’Iran se serait mis en mode «furtif». Résultat, constate le rapport de l’AIE, les informations sur les stocks et les ventes de pétrole iraniens sont très incertaines. Précisément le but poursuivi par le régime du président Ahmadinejad, à la tête du deuxième exportateur d’or noir de l’Opep.

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe