dimanche, décembre 4, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceRéunion au Sénat américain : perspectives de changement en Iran

Réunion au Sénat américain : perspectives de changement en Iran

Lors d’une réunion à la Salle John F. Kennedy du Sénat américain, des sénateurs issus des deux parties, des personnalités et d’anciens responsables américains ont discuté des droits de l’homme et de la démocratie en Iran.

A l’approche du Norouz (Nouvel An persan), la réunion s’est articulée autour de points tels que les soulèvements en Iran en cours depuis 15 mois, les perspectives de changement en Iran, la nécessité d’apporter un soutien bipartite à la coalition de l’opposition iranienne, le Conseil National de la Résistance iranienne (CNRI), et au plan en dix points présenté par sa présidente, Maryam Radjavi. C’était également l’occasion d’examiner plusieurs complots terroristes et des campagnes de diabolisation orchestrés contre le groupe d’opposition iranien, l’Organisation des Moudjahidine du Peuple d’Iran (OMPI / MEK).

La sénatrice Jeanne Shaheen, membre des Commissions des Affaires Etrangères, des Forces Armées et du Budget, ainsi que John Boozman, président de la Sous-commission chargée de la Construction militaire, des Anciens Combattants et organismes connexes, ont défendu les aspirations du peuple iranien dans sa lutte pour la liberté.

Le général James Jones, ancien Conseiller à la Sécurité Nationale, le sénateur Joseph Lieberman, ancien candidat à la Vice-Présidence des États-Unis, le gouverneur Tom Ridge, ancien Secrétaire américain à la Sécurité intérieure et l’Ambassadeur Lincoln Bloomfield, ancien Directeur du Bureau des affaires politico-militaires du département d’État américain, ont soutenu le plan en dix points de Maryam Radjavi pour un Iran démocratique. Dans leurs discours, ils ont décrit le CNRI comme une alternative démocratique au régime.

Parmi les autres participants figuraient des représentants des missions diplomatiques à Washington, des experts des affaires du Moyen-Orient, des membres de groupes de réflexion.

Le sénateur Shaheen a félicité le peuple iranien pour le Norouz et a insisté sur le soutien à lui apporter dans son combat pour une coexistence pacifique avec d’autres nations.

Le sénateur Boozman a discuté du soutien généralisé à la Résistance iranienne et a appelé à la solidarité envers le peuple iranien dans son combat.

Le général James Jones a, quant à lui, évoqué le bellicisme du régime et décrit les complots terroristes de Téhéran contre l’opposition iranienne. Il a également souligné la nomination par le Guide Suprême de Ebrahim Raïssi à la tête du pouvoir judiciaire, alors que l’on sait qu’il a été membre de la « Commission de la mort » en 1988. Raïssi a joué un rôle de premier plan dans le massacre en 1988 de plus de 30 000 prisonniers politiques. Le général Jones a également souligné le caractère organisé des manifestations contre le pouvoir en Iran et les perspectives du renversement de la dictature par le peuple iranien.

Selon le sénateur Joseph Lieberman, le régime des mollahs est en plein déclin et le peuple fait preuve de courage à travers les protestations anti-régime et a lancé un appel pour le soutien au CNRI. L’éminent sénateur a déclaré que le CNRI, dirigé par Mme Radjavi, était fin prêt pour remplacer le régime et que son plan en dix points était une proposition qui mérite d’être soutenue.

L’Ambassadeur Bloomfield a relaté la manière dont il a connu l’OMPI / MEK et a demandé que des enquêtes anti-espionnage soient menées sur le régime des mollahs et ses activités aux États-Unis.

Le gouverneur Ridge a expliqué aux participants pourquoi il soutenait le CNRI et l’OMPI / MEK, et a souligné les caractéristiques de la théocratie au pouvoir en Iran. « Nous avons décidé de faire tout ce qui est en notre pouvoir pour soutenir officiellement Mme Radjavi et le CNRI », a-t-il déclaré, prenant soin d’ajouter que le changement deviendra une réalité.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe