jeudi, décembre 1, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceRemplacer le gouvernement répressif de l’Iran – général McNeil

Remplacer le gouvernement répressif de l’Iran – général McNeil

CNRI – « Je préconise vraiment de remplacer ce gouvernement répressif iranien, par un référendum et une consultation populaire, ce serait beaucoup mieux. Ce serait aussi un exemple pour la région », a déclaré le général américain McNeil qui a dirigé les forces de la coalition en Afghanistan.

Il s’exprimait dans une conférence à Washington le 25 aout portant sur le danger du terrorisme et de l’intégrisme du régime iranien et la nécessité de retirer la résistance iranienne de la liste noire américaine. Il était entouré d’un panel brillant de hauts dignitaires.  La réunion était présidée par Patrick Kennedy. Voici les moments forts de son intervention :

Patrick Kennedy : Je veux vous présenter le général Dan McNeil, un des plus hauts gradés de l’armée des États-Unis, commandant des forces de la coalition en Afghanistan. Il sait réellement ce qu’a été le combat en Irak et en Afghanistan. Pourquoi est-il si important qu’il prête sa voix aujourd’hui ? Parce qu’il sait que le plus gros exportateur d’armes qui a causé le plus de pertes parmi les forces de la coalition et nos soldats de l’armée américaine c’est quelque chose qui s’appelle un engin explosif improvisé. Et où se trouve le lieu principal où ces engins sont fabriqués ? En Iran, sous la direction des mollahs de Téhéran. Il sait qu’il ne peut mener d’effort fructueux en tant que commandant militaire pour voir la victoire des Etats-Unis en Irak ou en Afghanistan, sans comprendre l’importance de voir l’Iran se libérer.

Le général Dan McNeill :
Je suis heureux de parler ici aujourd’hui. Comme le congressman l’a fait remarquer, j’ai effectué quelques visites en Afghanistan. J’ai commandé la coalition de 2002 à 2003, puis je suis revenu comme commandant de la force internationale d’assistance à la sécurité, le commandant de l’OTAN de 2007 à 2008.

Donc, mon expérience vis-à-vis du régime en Iran est celle d’un soldat américain en état d’alerte en Orient surveillant l’Occident. Alors que la plupart des autres soldats américains sont en état d’alerte en Occident et surveillent l’Orient.

J’ai de fortes convictions et de forts sentiments sur ce que ce régime répressif en Iran a fait aux soldats américains et de la coalition ces dernières années. J’ai des informations de première main sur certains éléments venant d’Iran qui traversent la forêt frontalière avec l’Afghanistan. Je n’ai aucune donnée empirique pour prouver ce qu’ils peuvent ou ne peuvent pas avoir fait en Afghanistan, mais je crois que les données montrent ce qu’ils ont fait contre l’effort de libération de la population irakienne. C’est clair et net.

Il ne fait aucun doute qu’il s’agit d’un régime répressif. Je connais des Irano-américains. Je suis en relation d’affaires avec l’un d’entre eux. Et cette personne me l’a fait comprendre très clairement, personne ne soutient ce régime.

La rhétorique invraisemblable de ce régime me trouble énormément parce que je ne suis pas né avant 1946, mais je me suis attelé à étudier et comprendre la façon dont les Etats-Unis ont participé à une conflagration appelée la Seconde Guerre mondiale. Et cela me rappelle un autre régime qui exprimait le même genre de rhétorique abusive dans les années 30 alors que nous restions assis les bras croisés pendant que ça se passait. Nous avons payé un prix élevé pour ne pas avoir agi quand il le fallait.

C’est aussi mon opinion mûrement réfléchie qu’un Iran doté d’armes nucléaires avec son gouvernement actuel serait un facteur déstabilisant traumatisant non seulement pour le Golfe, mais aussi pour une plus grande raison.

Je sens si fortement cela et mes nombreuses années à l’armée m’ont appris à ne pas suivre aveuglément les choses. Vous êtes obligés de suivre d’abord votre dernier ordre légal, mais vous n’êtes pas obligé de suivre aveuglément tout ce qui n’est pas légitime et légal.

J’ai donc passé un peu de temps la semaine dernière avec un ingénieur nucléaire d’une grande compagnie d’électricité. Je lui ai dit : d’accord, expliquez-moi comment on va d’un matériau fissible militaire à quelque chose de beaucoup plus pacifique capable de produire de l’électricité en toute sécurité. Ce fut une longue conversation. Si vous me demandez de vous la répéter, il n’y a aucune chance que je puisse le faire parce que je ne suis pas physicien.

Mais j’ai compris qu’il s’agit de prendre du plutonium et en quelque sorte de le mélanger avec de l’uranium et, enfin après d’autres opérations de voir se former quelque chose.  Vous obtenez des boulettes, qui n’ont plus de dimension militaires, qui ne sont plus nuisibles.

Cela ne me semble pas être ce qui se passe en Iran aujourd’hui. Il me semble que c’est bien plus sinistre et je pense que nous devons y prêter attention, non seulement aux États-Unis, mais dans toutes les nations libres.

Cela ne fait aucun doute dans mon esprit, comme pour de nombreux soldats américains, que le gouvernement iranien n’a pas aidé la population irakienne dans sa quête d’autodétermination.

Où cela s’arrêtera ? Je pense que notre propre secrétaire à la Défense a prononcé récemment un discours indiquant qu’il était clair que les Iraniens forment et organisent une force paramilitaire pour être utilisée en Syrie. Il me semble qu’une Syrie durement divisée, ce qui est tout à fait dans le domaine du possible maintenant, sera presque aussi déstabilisante pour la région qu’un Iran doté de l’arme nucléaire. Où cela s’arrête-t-il ? Quand vont-ils cesser de s’ingérer dans les affaires des autres nations dans leur voisinage immédiat, créant ainsi une situation qui pose un risque de sécurité pour les États-Unis ?

Je ne préconise pas de conflit armé en ce moment en Iran, parce que je sais combien il serait difficile de remplacer ce régime par la force. Mais je préconise vraiment de remplacer ce gouvernement répressif, par un référendum et une consultation populaire, ce serait beaucoup mieux. Cela serait aussi un exemple pour la région.

Donc, encore une fois, je respecte et j’admire ce que vous représentez et ce que vous essayez de faire.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe