mercredi, décembre 7, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran Protestationsprotestations dans diverses villes d'Iran

protestations dans diverses villes d’Iran

Les étudiants de la faculté Ferdoussi de Machad dans le nord-est de l’Iran ont fermé l’établissement le 9 octobre pour protester contre la mise en place du plan de ségrégation des sexes dans l’association scientifique de la faculté.

Un groupe de Téhéranais du quartier Kan, ont manifesté devant le siège de la compagnie du gaz le 9 octobre pour protester contre les coupures de gaz et les compteurs qui ne fonctionnent pas.

Toujours le 9 octobre, les employés des postes de Téhéran, pour la Journée internationale de la Poste, ont protesté devant le siège de la poste dans le 14 e arrondissement de Téhéran contre la prolongation de leurs heures de travail sans augmentation de salaire.

500 représentants des agriculteurs d’Ispahan (centre de l’Iran) se sont rassemblés dans le village de Khouya, dans le lieu-dit Imam Zadeh Abdollah contre le régime qui refuse de leur verser des indemnisations. Beaucoup de paysans venaient de Khoraskan et de villages des alentours d’Ispahan durement touchés par l’assèchement du fleuve Zayandeh par une entreprise des gardiens de la révolution qui a détourné le fleuve de son cours pour ses besoins. La population de Bandar-Abbas dans le sud-est de l’Iran a protesté le 9 octobre pour la deuxième journée consécutive devant le gouvernorat pour protester contre la séparation du secteur de Parsian de la province du Hormozegan.

Des habitants de Sanandaj, dans l’ouest de l’Iran ont manifesté le 9 octobre pour la journée internationale des enfants pour protester contre les lois du régime allant contre les intérêts des enfants.

Les employés municipaux de la ville de Chiraz dans le sud de l’Iran se sont rassemblés devant le gouvernorat le 8 octobre pour réclamer leurs salaires impayés.

De nombreux retraités se sont rassemblés le 9 octobre devant le gouvernorat d’Islamabad-e-Gharb dans l’ouest de l’Iran pour réclamer leurs pensions toujours pas versées.

Des habitants de Dolaki dans la province de Bouchehr (sud de l’Iran) ont protesté contre les taxes et la pluie d’amendes illégales contre les véhicules. Des heurts ont éclaté avec les agents, dont un qui a été hospitalisé après avoir été durement tabassé par les protestataires en colère.

Des jeunes de la ville de Semnan
s’en sont pris à une femme pasdaran de la brigade des mœurs qu’ils ont copieusement rossée. Le 16 octobre, ce corbeau, ainsi nommé en raison de son tchador noir, avait ciblé deux jeunes femmes jugées « mal voilées » pour les emmener au poste. Les deux jeunes femmes lui ont opposé une vive résistance et des jeunes sont venus à leur rescousse, en passant à tabac la vielle rosse.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe