lundi, février 6, 2023
AccueilActualitésActualités: Iran RésistancePour mieux frauder, les mollahs autorisent de voter, sans contrôle de la...

Pour mieux frauder, les mollahs autorisent de voter, sans contrôle de la carte nationale d’identité

Mascarade électorale en Iran-n ° 3

Confronté aux isoloirs vidés de la populationm durant la mascarade électorale en cours,  le régime des mollahs a annoncé qu’il n’est plus nécessaire de présenter sa carte d’identité nationale et que les vieux certificats dépourvus de photo peuvent également être utilisé pour voter !

Alors que la fréquentation des bureaux de vote s’est avérée catastrophique, Mostafa Mohammad Najjar, ministre de l’Intérieur des mollahs et porte parole du Conseil des gardiens des mollahs, a annulé, quelques heures après le début du scrutin, la mesure rendant nécessaire la présentation de la carte d’identité nationale pour voter. Et ce, malgré les déclarations antérieures du ministère de l’Intérieur mettant l’accent sur la carte d’identité nationale informatisée en tant que condition sine qua non de voter. Le comité électoral du régime des mollahs avait annoncé dans son communiqué du 25 février 2012, qu’il est nécessaire d’avoir la carte d’identification nationale pour voter, vu l’informatisation.
L’utilisation de cette astuce laisse un marge plus large aux dirigeants du régime pour frauder, notamment en permettant à certains de voter à deux reprises, une fois avec la carte d’identité nationale et une fois en utilisant l’ancien certificat de naissance ou même en utilisant le certificat de naissance de personnes décédées.
Dans le même temps, le régime des mollahs a conditionné les visites des familles des prisonniers politiques au parloir, à la présentation des cartes d’identité des prisonniers pour les obliger à voter.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le  2 mars 2012