mardi, décembre 6, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran RésistancePatrick Kennedy condamne l'accord sur le nucléaire iranien et soutient l'OMPI

Patrick Kennedy condamne l’accord sur le nucléaire iranien et soutient l’OMPI

Patrick Kennedy condamne l'accord sur le nucléaire iranien et soutient l'OMPI

L’ancien représentant démocrate Patrick Kennedy a clairement exprimé son point de vue sur l’accord sur le nucléaire iranien. d’après l’article de Newsmax.com publié lundi dernier. Selon lui, le Président américain Barack Obama sera obligé de soutenir tout veto à l’encontre d’une action l’initiative des républicains pour annuler l’accord sur le nucléaire iranien, à cause des votes cruciaux que lui fournissent les démocrates du Congrès des Etats-Unis.

M. Kennedy a dénoncé de manière acerbe le régime voyou en Iran, lors de son discours à la célébration du 50ème anniversaire de l’Organisation des Moudjahidines du peuple iranien (OMPI ou MEK) qui a eu lieu samedi à Washington DC.

Décrivant le régime comme « fasciste », M. Kennedy, fils de feu le sénateur Edward Kennedy, a déclaré que le gouvernement de Téhéran est « le plus grand parrain du terrorisme d’Etat, au sein du pays et dans le monde. Il est le premier responsable des massacres de son propre peuple », a écrit Newsmax.

La foule s’est tue un instant, quand M. Kennedy, qui siégeait au Congrès entre 1994 et 2010, a évoqué le nom de son père, et a rappelé comme l’aîné Kennedy n’a jamais hésité à rédiger des lettres au nom de dissidents iraniens persécutés par le gouvernement théocratique iranien.

« Il s’est toujours tenu aux côtés des exilés iraniens, comme il se tenait aux côtés de Nelson Mandela », a déclaré M. Kennedy.

Selon l’article de Newsmax, « il a également vanté les mérites de la MEK, le plus ancien des groupes d’exilés iraniens, pour avoir contribué à l’exposition du programme nucléaire secret de l’Iran. Créée à l’origine pour lutter contre le shah d’Iran, l’OMPI est désormais à la tête de l’opposition au régime actuellement au pouvoir en Iran. Selon un porte-parole, plus de 120000 membres de l’OMPI ont perdu la vie dans leur lutte contre les deux derniers gouvernements iraniens depuis la création de l’organisation en 1965. »

Dans une interview avec Newsmax à la suite de ses déclarations, M. Kennedy, qui fut l’un des premiers partisans de la candidature présidentielle de Barack Obama en 2008, a confirmé sa conviction selon laquelle l’accord nucléaire défendu par le Président américain était mauvais, et a déclaré qu’il s’y opposerait, s’il était toujours au Congrès.

Selon lui, les négociations avec l’Iran sont désormais de l’ordre du vieil adage : « tu m’y prends une fois, tu es une fripouille, tu m’y prends deux fois, je suis une andouille ». Il estime que « leur gouvernement a toujours menti à propos de ses ambitions nucléaires. La seule chose dont nous pouvons être sûrs à leur sujet, c’est qu’ils continueront de se conduire comme le distributeur automatique des plus grands sponsors étatiques du terrorisme dans le monde. »

M. Kennedy ajouta que le fait de faire confiance au régime actuel en Iran équivaut à « nous renvoyer dans les années 1930, et à dire que nous pouvons conclure un accord avec Hitler, après qu’il ait pris la Pologne. Ce serait l’équivalent de dire qu’il a le droit de s’implanter dans ce qu’il a pris, mais que si nous lui accordons une petite pause-café de dix minutes, il deviendrait une autre personne.

« Je ne serais pas disposé à autoriser un accord comme celui-là, à le subir ensuite, et je ne serais certainement pas disposé à entériner un accord avec l’Iran aujourd’hui. »

L’entrevue avec M. Kennedy a été réalisée par John Gizzi, chef chroniqueur politique et correspondant de la Maison Blanche pour Newsmax.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe