mardi, décembre 6, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceParis : artistes et intellectuels iraniens viennent marquer leur solidarité avec Achraf

Paris : artistes et intellectuels iraniens viennent marquer leur solidarité avec Achraf

Nahid Hemat-AbadiCNRI – Les rassemblements se poursuivent devant les ambassades irakiennes en Europe et aux Etats-Unis, pour défendre les droits des résidents de la Cité d’Achraf, en Irak, membres des Moudjahidine du peuple d’Iran. A Paris artistes et intellectuels iraniens ont pris la parole lors de l’action de protestation.

Nahid Hemat-Abadi, une des rares cantatrices iraniennes, qui se produisait avant la révolution au grand opéra Roudaki de Téhéran, est venue marquée sa solidarité. Cette artiste de renom, comme beaucoup d’autres au sein du Conseil national de la Résistance qui mène une politique culturelle vivace et créative dans toutes les disciplines, compte deux fils dans la Cité de la résistance. Son époux, le peintre de génie Bahram Alivandi, l’accompagnait.

La Cité d’Achraf se distingue par une créativité artistique aussi riche que diverse tant sur le plan de la musique, de la danse traditionnelle, de la chorégraphie, de l’audiovisuel que de l’artisanat. Elle est un vivier du renouveau culturel persan qui s’est développée avec brio malgré les conditions très ardues que connaît la résistance.

Nahid Nemat-Abadi s’est exprimée au nom des familles des résidents d’Achraf et des Iraniens épris de liberté. Nous demandons aux Etats-Unis, a-t-elle dit, de remplir leur lourde responsabilité et de protéger ce creuset de la Résistance. Nous tiendrons bon face à la cruauté du régime des mollahs et de ses agents. Nous sommes prêts à en payer le tribut, pour que nos enfants à Achraf puissent bénéficier de leurs droits.

L’écrivain et historien Abdolali Massoumi, également membre du CNRI qui est doté d’une commission des affaires culturelles très forte, a comparé Achraf au mouvement constitutionnel de 1906 et aux combattants de la liberté de Tabriz dans le célèbre bastion Amirkhiz de cette ville. « Ils avaient donné naissance à une épopée de trois mois de résistance et remporté une victoire écrasante sur leur ennemi. Ils avaient ramené la liberté en Iran. Aujourd’hui Achraf a repris l’étendard d’Amirkhiz qui deviendra bientôt celui de la victoire pour tout l’Iran sur la dictature religieuse. »

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe