samedi, décembre 3, 2022
AccueilActualitésActualités: LibertyOpposition du gouvernement irakien à la restitution des T-Walls à Liberty et...

Opposition du gouvernement irakien à la restitution des T-Walls à Liberty et préparation à davantage de pertes lors de la prochaine attaque

Attaque à la roquette sur Liberty – N°27

• Ghassem Soleimani transmet à Maliki les ordres de Khamenei d’aider les groupes inféodés au régime pour attaquer l’Ompi
• Avertissement de l’ambassade américaine de l’éventualité d’une attaque similaire à celle du 9 février à tout moment
• A l’époque des Américains, les baraquements étaient protégés par 17.500 T-Walls tous évacués par les forces irakiennes

34 jours après l’attaque à la roquette sur Liberty alors que les menaces du régime iranien, de ses alliés et de ses agents en Irak contre le camp se poursuivent, malgré les requêtes, les démarches et les lettres répétées des habitants et de leurs représentant aux autorités américaines, irakiennes et onusiennes, le gouvernement irakien s’oppose toujours au retour des murs de béton amovibles dits T-Walls qui à l’époque des Américains offraient une protection relative aux baraquements contre les tirs de roquettes et de mortiers. Il n’autorise pas l’entrée d’un seul T-Wall à Liberty.

 

A l’arrivée des Achrafiens à Liberty en février 2012 et dans les semaines qui ont suivi, les forces irakiennes se sont empressées au moyen de plusieurs grues et d’un travail acharné nuit et jour d’enlever les 17500 T-Walls, sous les protestations des habitants, laissant les baraquements vulnérables face à toute attaque.

Selon les experts militaires de la MANUI, vu que les habitants sont en permanence à l’intérieur des baraquements, la seule chose pouvant réduire les pertes lors de tirs de roquettes, c’est d’installer des T-Walls tout autour. Le gouvernement irakien interdit aussi le transfert d’Achraf à Liberty des casques et des gilets pare-balles de protection civile des habitants, ainsi que des pelles et des pioches pour creuser des abris élémentaires. Le but du régime iranien et du gouvernement qu’il a installé en Irak est de faire davantage de pertes parmi les habitants lors de la prochaine attaque.

Il se trouve justement que le 11 février, l’ambassade américaine à Bagdad a « mis en garde » ses ressortissants dans ce pays vu « la poursuite des violences en Irak. Des attaques similaires à celle du 9 février sont possibles à tout moment. »

Par ailleurs, selon des informations obtenues à l’intérieur de l’Iran, lors de la visite en Iran d’Adnan Assadi, qui dirige par intérim le ministère de l’Intérieur de Maliki, Khamenei via Ghassem Soleimani a chargé le gouvernement irakien et la personne de Maliki de fournir le maximum de moyens aux groupes inféodés à la forces Qods comme Kataeb Hezbollah et Assaeb El Hagh pour attaquer l’Ompi en Irak. En échange, le régime a promis d’aider de toutes les manières possibles à étouffer les manifestations populaires en Irak.

La Résistance iranienne souligne la responsabilité du gouvernement américain et de l’ONU vis-à-vis de la sécurité des habitants. Elle demande que tous les moyens nécessaires soient mis en œuvre pour transférer rapidement l’ensemble des habitants de Liberty à Achraf afin d’empêcher un nouveau carnage et avant cela l’installation de T-Walls et des autres équipements de protection à Liberty.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 14 mars 2013

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe