lundi, janvier 30, 2023
AccueilActualitésActualités: Iran & MondeNouvel avertissement de l'Iran sur le projet de Renault pour la Logan

Nouvel avertissement de l’Iran sur le projet de Renault pour la Logan

Nouvel avertissement de l'Iran sur le projet de Renault pour la LoganAgence France Presse – Le ministère iranien de l’Industrie a averti mardi le constructeur automobile français Renault que le conflit autour de son projet de production de Logan en Iran menaçait aussi celui de l’assemblage de la Mégane.

"La production de Mégane est sujette au sort de la L-90", la Logan, a dit le vice-ministre de l’Industrie Mohsen Shaterzadeh, selon l’agence Isna, alors que l’assemblage de ce véhicule produit par Renault devait commencer en mai.

L’Iran est en conflit avec Renault au sujet du projet de construction de Logan, car il exige qu’au moins 20% de la production de ce véhicule soit exporté sur des marchés dans la région.

M. Shaterzadeh a expliqué : "certains pensent que le contrat L-90 a été arrêté, mais c’est simplement la construction domestique" du véhicule qui est stoppée.

"Les partenaires iraniens avaient commencé à produire des pièces… mais quand le ministère de l’Industrie a trouvé que Renault gagnait du temps et n’avait pas rempli ses promesses sur la modification du contrat, l’ordre a été donné d’arrêter ces opérations", a-t-il poursuivi, selon Isna.

Dimanche, le ministre iranien de l’Industrie et des Mines, Ali-Reza Tahmasebi, a répété que si Renault n’acceptait pas les conditions de la partie iranienne "la production de la L-90 (Logan) ne se fera pas".
 
L’Iran a rejeté l’argument de Renault selon lequel la société ne peut pas s’engager à exporter la production de L-90 dans la mesure où l’Iran n’a pas signé d’accord (tarifaire) avec les pays de la région.
"Nous rejetons totalement cette demande (…) De notre point de vue tout est clair et les conditions de l’Iran sont totalement logiques", a affirmé Mohsen Shaterzadeh.

L’annonce mercredi de suspension du projet L-90 a provoqué l’inquiétude des équipementiers iraniens partenaires du projet.

Selon Mohammad Reza Najafi-Manesh, président de l’Association des équipementiers iraniens, "la valeur des contrats des sociétés d’équipements de voitures représente 700 millions de dollars" pour le projet Logan.

Renault a accepté de fabriquer localement plus de 50% des éléments de la Logan.

Le lancement de la L-90 était initialement prévu pour mai 2006, avec un objectif de 300.000 véhicules par an en 2009.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe