mercredi, décembre 7, 2022
AccueilActualitésActualités: AchrafNous avons besoin de soutenir ces femmes d’Ashraf et de Liberty qui...

Nous avons besoin de soutenir ces femmes d’Ashraf et de Liberty qui luttent et qui sont aux avant-postes (Bariza Khiari)

A l’occasion de la Journée mondiale des femmes, des milliers de défenseurs et militants des droits humains ont participé à une conférence à Paris 10 mars 2012. voici l’intervention, Bariza Khiari, vice-présidente du sénat français – Voir le clip

Merci chers amis. Donc à la demande de notre Présidente, je vais raccourcir mon propos et vous dire que c’est un vrai plaisir de participer à cette rencontre des femmes, des femmes en lutte à l’occasion de la journée mondiale des femmes. Ne l’oublions pas, la journée du 8 mars n’est pas seulement la journée de la femme, mais la journée des droits des femmes. Rappelons que nos droits sont issus de luttes, d’un combat de génération de femmes qui nous ont précédées et nous savons toutes qu’il ne faut pas baisser les bras car l’égalité est toujours un combat.

 

Alors les femmes, qu’elles soient algériennes, palestiniennes, iraniennes, tunisiennes, françaises et bien d’autres n’ont pas été absentes des combats. Elles ont accompagné les mouvements et aujourd’hui se bâtent pour faire valoir leurs droits et reconnaitre le rapport. Certains souhaiteraient vouloir les enfermer dans un carcan de tradition, mais c’est méconnaitre la femme que de croire qu’elle peut se laisser déposséder aisément de ses droits. Si les femmes sont partie prenante dans les mouvements de revendications, dans les mouvements contestataires, il est souvent regrettable qu’elles soient écartées rapidement du processus politique de construction des nouveaux régimes. En cela, je tiens à rendre hommage à Mme Radjavi, femme qui a pris la tête de manière démocratique du mouvement de résistance à l’oppression. Sa présence prouve qu’il n’ait pas de fatalité de l’orient comme des discours sentencieux et convenus aiment à le dire : il n’y a pas un machisme oriental qui serait irréductible au concept de parité, d’égalité de traitement des individus des deux sexes.

Madame, vous êtes un modèle, et votre présence montre qu’un discours égalitaire peut se faire jour et être concret. Je souhaite que cet exemple soit suivi dans l’ensemble de la région, qu’il fasse l’effet d’un modèle et d’un objectif à atteindre pour nombre de femmes. Madame, vous êtes comme moi, farouchement laïque, et vous êtes comme moi, sereinement musulmane. Vous l’avez rappelé, parce que nous sommes porteuses d’un islam spirituel, libre et responsable qui se fonde sur un humanisme, qui se fonde sur l’émancipation, sur la justice et sur l’égalité. Et vous avez raison : il n’y a pas de contraintes en religion. Et vous l’avez rappelé : il nous faut combattre la fascisme religieux et les intégrismes de tous bords, car c’est toujours la femme qui trinque.

Comme l’a dit Anne-Marie Lizin : nous avons besoin de soutenir ces femmes d’Ashraf et de Liberty qui luttent et qui sont aux avant-postes. Nous demandons donc à l’ONU, aux Nations-Unies, à l’Union Européenne, à la France de soutenir ce combat, tôt ou tard les dictatures tombent ou tomberont, reste donc à espérer que ce printemps des peuples soit aussi un printemps des femmes. Que ce peuple en général, générique qu’on célèbre, soit un peuple mixte, donnant à tous et à toutes sa chance. Nous sommes tous des Ashrafiennes.

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe