vendredi, février 3, 2023
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceNew York, des manifestants contre Rohani et le régime iranien

New York, des manifestants contre Rohani et le régime iranien

 

Avec l’AFP – Plusieurs milliers d’Iraniens selon les organisateurs ont manifesté mardi à New York contre la présence de Rohani au siège de l’ONU.  Scandant « Rohani, non non non », ses opposants au président iranien ont manifesté mardi devant le bâtiment des Nations unies à New York au moment où Barack Obama déclarait être prêt à donner une chance à la voie diplomatique avec Téhéran.

« Personne n’est libre tant que certains sont opprimés » ou « Rohani, modéré meurtrier », pouvait-on lire sur les pancartes.

« Les Etats-Unis doivent agir, le silence n’est pas une option » ont aussi martelé les personnes présentes sur place,
Pour Ali Safavi, un des responsables du Conseil national de la résistance iranienne (CNRI, dont les Moujahidine du peuple sont la principale composante), « l’Histoire dira que les Etats-Unis ont choisi le mauvais camp au lieu de défendre le peuple iranien » s’ils acceptent d’entamer des négociations avec le président Hassan Rohani.
« Il suffit de regarder en arrière pour comprendre qu’il n’y a aucun espoir de modération de la part de ce régime », a-t-il déclaré à l’AFP.

La manifestation a démarré au moment où le président américain s’exprimait à la tribune de l’Assemblée générale des Nations unies.
Aux premiers rangs, les manifestants arboraient des tee-shirts où figuraient les photos des 52 personnes tuées le 1er septembre dans le camp de réfugiés iraniens d’Achraf en Irak.
« Les Nations unies et les Etats-Unis n’ont pas tenu leur promesse de protéger » le camp, a déploré Farzad Mahmoud, un Iranien venu exprès avec sa famille de Virginie (est des Etats-Unis) pour « ne pas rester silencieux ».
A la tribune se sont succédé plusieurs intervenants américains, dont l’ancien parlementaire Patrick Kennedy, l’ancien maire de New York Rudy Giuliani ou l’ex-ambassadeur à l’ONU John Bolton.

Acclamée par les manifestants, la présidente du CNRI, Maryam Radjavi, s’est aussi exprimée en direct depuis Paris, qualifiant de « honte » l’attitude de l’ONU et des Etats-Unis qui ont accepté de recevoir M. Rohani.
Des manifestants syriens étaient aussi présents. « J’ai fait le voyage depuis Dubaï pour rappeler au monde que notre peuple souffre », a expliqué à l’AFP l’un d’entre eux, en insistant pour rester anonyme de peur de représailles sur les membres sa famille vivant encore à Damas. « Nous combattons la même chose: la dictature », a-t-il affirmé.

Voir la vidéo

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe