vendredi, décembre 2, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran & MondeN’accueillez pas Rohani le président du régime iranien à l’ONU – Ambassadeur...

N’accueillez pas Rohani le président du régime iranien à l’ONU – Ambassadeur Blackwell

N’accueillez pas Rohani Le président du régime iranien à l’ONU – Ambassadeur Blackwell

Le président du régime iranien Hassan Rohani tente de se faire passer pour un « modéré » ou un « réformateur » digne de la confiance et de la reconnaissance de la communauté internationale, tandis qu’il est responsable du taux d’exécutions record en Iran pour toute période similaire ces 25 dernières années, a déclaré l’ambassadeur Ken Blackwell, ancien maire de Cincinnati et ambassadeur américain à la commission des droits de l’homme des Nations Unies.

« Lundi prochain, le 28 septembre, le Président iranien Hassan Rohani doit parler devant l’Assemblée Générale des Nations Unies. Cette tribune a accueilli de nombreux personnages indignes qui s’en sont servi pour promouvoir leurs politiques sinistres. Mais la présence de Rohani est pire, précisément parce qu’il sait mieux s’intégrer que tous ses prédécesseurs », a écrit l’ambassadeur Blackwell sur TownHall.com jeudi.

« Rohani tente de se faire passer pour un « modéré » ou un « réformateur » digne de la confiance et de la reconnaissance de la communauté internationale, à commencer par les États-Unis. Et l’accord nucléaire n’a fait qu’encourager sa comédie, quand le gouvernement Obama accordait une série de concessions injustifiées à Téhéran et échouait à atteindre son principal objectif, barrer à l’Iran la voie vers une arme nucléaire. »

« Mais même si nous ne réalisons pas ce que représente l’accord nucléaire, la façon dont la gouvernement Rohani traite son propre peuple ne peut laisser aucun doute sur sa véritable nature. »

« D’après Amnesty International et d’autres organisations respectées des droits de l’homme, la situation des droits de l’homme en Iran se détériore rapidement sous Rohani. Quelque 2000 personnes ont été exécutées en Iran dans les deux ans depuis le début du mandat de Rohani, davantage que pour toute période similaire ces 25 dernières années. L’Iran détient le record du plus grand nombre d’exécutions par habitant dans le monde, et exécute le plus grand nombre de prisonniers mineurs. »

« Le 23 juillet, Amnesty International publiait un rapport choquant sur la « frénésie d’exécutions » en Iran. Il affirmait que près de 700 personnes avaient été tuées en seulement six mois. Cela équivaut à exécuter plus de trois personnes par jour. À ce rythme choquant, l’Iran aura exécuté plus de 1000 personnes cette année, dépassant de loin le nombre total d’exécutions enregistrées par Amnesty International pour l’Iran en 2014. »

« Et ce ne sont pas seulement sur les exécutions que les iraniens doivent changer. Les châtiments inhumains et dégradants tels que les amputations ou les aveuglements ont augmenté également.»

« Non seulement les châtiments corporels et peines capitales s’étendent aux condamnés non-violents, mais ils visent également les personnes dont le seul crime est la dissidence politique, comme Gholamreza Khosravi, un activiste du principal mouvement d’opposition iranien, l’Organisation des Moudjahidines du Peuple d’Iran (OMPI), qui a été pendu uniquement parce qu’il avait soutenu financièrement un réseau de télévision qui soutenait l’opposition politique iranienne. »

« Un tel réseau et de tels activistes travaillent sans cesse pour sauvegarder les droits de beaucoup de groupes marginalisés, tels que les femmes et les minorités religieuses et ethniques. Mais les exécutions de ces minorités ont également considérablement augmenté. »

« L’Iran est l’un des dix pays sur la liste des pires oppresseurs de chrétiens. Un certain nombre de prêtres chrétiens sont incarcérés pour avoir défendu leurs croyances. Saeed Abedini, un pasteur chrétien irano-américain est détenu en Iran depuis l’été 2012 pour avoir simplement exercé sa foi. »

« La misogynie est au cœur de la théocratie du régime. En octobre 2014, au mépris des appels internationaux, le régime iranien a exécuté Rayhaneh Jabbari, une femme de 26 ans dont le crime a été de se défendre contre un agent de renseignement qui avait essayé de la violer. Amnesty International a qualifié l’exécution de « nouvelle tache sanglante sur le dossier iranien des droits de l’homme. »

« L’Iran est la plus grande prison de journalistes au Moyen-Orient : des dizaines de journalistes sont détenus aujourd’hui. Et ce n’est qu’un aspect des tentatives du régime de contrôler l’information à travers le pays. Il est l’un des plus grands consommateurs de matériel de censure et de filtrage internet. Il bloque environ cinq millions de sites web consacrés aux arts, aux problématiques sociales, à l’information, et fait tout son possible pour filtrer le contenu des blogs et des médias sociaux. »

« Rohani essaye peut-être d’éluder sa responsabilité et de la rejeter sur les mauvais éléments du régime iranien, mais Téhéran est passé maître au jeu du bon et du méchant flic depuis longtemps. En les examinant de plus près, il est impossible de différencier le bon flic du méchant flic. »

« Durant l’été et l’automne 1988, 30 000 prisonniers politiques, principalement des membres et activistes de l’OMPI, ont été massacrés en quelques mois à peine. Rohani, à l’époque, était un éminent responsable, qui s’était déjà garanti un statut stable au sein du régime. Encore plus révélateur, Mostafa Pourmohammadi était l’une des trois personnes siégeant à la « commission de la mort » qui a envoyé ces prisonniers politiques à la potence après des procès qui duraient moins d’une minute. Aujourd’hui, il est le Ministre de la Justice de Rohani. »

« Et sur la question de la guerre et de la paix, le Moyen-Orient est embrasé par des guerres sans précédent en Syrie, en Irak, au Yémen ; il est de notoriété publique que Téhéran a joué un rôle majeur dans ces trois guerres, en particulier dans le carnage en Syrie où il offre son soutien total au dictateur syrien Bachar Assad. »

« Les iraniens demandent à retrouver leurs droits élémentaires, qui ont été bafoués par ce régime. Tous ce que les délégués des Nations Unies ont à faire pour voir et entendre ce que les iraniens demandent, c’est d’écouter les dissidents iraniens rassemblés à New York le 28 septembre lors du rassemblement « Voices for Iran » qui dénoncera la détérioration des droits de l’homme et la récente vague d’exécutions durant le mandat de Rohani. Ils seront accompagnés par un groupe bipartite de dignitaires américains et de membres du Congrès, dont l’ancien ambassadeur Bill Richardson, l’ancien Secrétaire à la Sécurité Intérieure Tom Ridge, et le Dr. Alan Dershowitz. »

« Le problème apparemment complexe de l’Iran est en réalité plutôt simple. Si vous récompensez un mauvais comportement, tout ce que vous récoltez c’est un comportement encore plus mauvais. »

« Donc ne déroulez pas le tapis rouge pour Hassan Rohani à New York, alors qu’il représente toujours un régime qui sponsorise le terrorisme et réprime cruellement sa population. »

« Ignorer les violations des droits de l’homme qui ont cours en Iran, ainsi que l’expansion du terrorisme et l’ingérence dans la région ne fera qu’encourager le régime et l’autoriser à poursuivre sa répression brutale et l’escalade de la violence. »

« Comme l’a dit Edmund Burke, « Pour que le mal triomphe seule suffit l’inaction des hommes de bien. »

« Si nous accueillons Rohani à New York mais ne profitons pas de cette occasion pour exercer une pression importante sur le sujet des droits de l’homme, nous n’aurons rien fait. »

« Mais nous pouvons profiter de la visite du 28 septembre pour éveiller les consciences sur les millions de personnes en Iran et dans le monde qui réclament un changement de régime, la liberté, et la démocratie en Iran. »

« Après tout, cela ne serait-il pas conforme aux principes qui ont originellement mené à la création des Nations Unies ? »

 

Lire aussi: 

Des dignitaires américains soutiennent le rassemblement new-yorkais à venir contre Rohani

Iran – Je m’appelle …. j’ai été exécuté…

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe