mercredi, février 8, 2023
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceMitchell Reiss, Conseiller de Mitt Romney, soutient un Groupe ‘Terroriste’ et plaisante...

Mitchell Reiss, Conseiller de Mitt Romney, soutient un Groupe ‘Terroriste’ et plaisante sur le fait d’être un ‘Criminel Potentiel’

 talkingpointsmemo.com – 06.04.2012 – Mitchell Reiss, conseiller de la politique étrangère du candidat Présidentiel Républicain Mitt Romney s’est exprimé à nouveau vendredi au nom du groupe des opposants Iraniens considéré par les USA comme étant une organisation terroriste.
Reiss, ancien diplomate du Département d’Etat, est apparu aux côté d’autres anciens diplomates américains tels que l’ex-gouverneur de Pennsylvanie Ed Rendell et l’ex-ministre de la Justice Michael Mukasey, à l’Hôtel Mayflower de Washington D.C., afin de soutenir le mouvement favorable au retrait des Mujahidins du  Peuple d’Iran (l’OMPI) de la liste américaine des organisations terroristes (FTO).  Reiss, qui jouait le rôle de modérateur du groupe, a ouvert son discours avec une plaisanterie concernant l’actuelle enquête du Ministère des Finances sur les frais de paroles accordés à des diplomates qui sont apparus comme lui publiquement pour s’exprimer lors de manifestations antérieures similaires à celles-ci. 

“Ici sur l’estrade ce matin sont réunis quelques-uns des fonctionnaires les plus éminents d’Amérique, des officiers militaires les plus médaillés ainsi que des diplomates les plus respectés— une véritable brochette de leaders américains parmi les plus remarquables,” a dit Reiss. “Ou bien, comme préfèrerait nous qualifier le Ministère des Finances à cause du soutien que nous apportons aux L’OMPI, de criminels potentiels.”
Reiss a évoqué le fait que certains journalistes ont tenté “de calomnier nos efforts de protection envers les hommes, femmes et enfants courageux des camps d’Ashraf et Liberty. Nous venons parler ici aujourd’hui alors même que des fonctionnaires anonymes du Département d’Etat essaient de  mettre en doute les motifs et les valeurs morales qui nous poussent à agir ainsi. Nous venons ici alors même que certaines personnes du gouvernement Américain essaient de nous intimider et de nous dissuader de parler au nom d’une cause vraie, noble et juste ».
“Notre présence ici aujourd’hui est une réprimande envers les opposants de la cause que nous défendons,” a dit Reiss. “Nous ne nous laisserons pas intimider, nous ne nous découragerons pas et nous continuerons à parler.”
Reiss s’en est pris ensuite à la Secretaire d’Etat Clinton, lui reprochant de trop tarder dans sa prise de décision concernant l’éventuel retrait des L’OMPI de la liste des organisations terroristes.
“Pour justifier ce retard, il nous a été dit que la Secrétaire d’Etat est trop occupée et régulièrement en voyage d’affaires, et que son attention est focalisée autre part dans le monde pour faire évoluer rapidement certaines situations. Maintenant que j’ai travaillé au Département d’Etat, je me rends compte des lourdes responsabilités qui incombent à la Secrétaire d’Etat. Et bien que nous pensions que le cas des L’OMPI soit clair et irréfutable, personne n’attend réellement de la Secretary Clinton qu’elle épluche seule tous les dossiers concernant les Mujahidins du Peuple d’Iran.  Mais elle est entourée. Le Département d’Etat emploie plus de 5,000 personnes. La Secrétaire dispose de personnel compétent et hautement qualifié, ainsi que d’un service juridique complet,” a-t-il continué.
“En d’autres termes, rien n’excuse son retard de prise de décision quant statut des L’OMPI,” a ajouté Reiss.
Reiss et les autres anciens fonctionnaires ont été  acclamés par une salle remplie d’Irano-Amréricains défenseurs des L’OMPI, tous réunis dans une grande salle de bal de l’Hôtel  Mayflower.
Cet événement avait lieu en souvenir du premier anniversaire d’une attaque par les forces armées Irakiennes contre les Moudjahidine du Peuple d’Iran. Les photos grand-format des 34 personnes prétendument tuées au cours de cette attaque étaient exposées sur le côté de la salle, et plusieurs personnes dans l’audience ont pleuré quand les organisateurs ont diffusé une vidéo relatant l’attaque et ses conséquences.
“Il apparaît clairement que la Secrétaire Clinton et le Département d’Etat ont besoin de notre aide,” a dit Reiss vendredi. “Ils ont besoin que nous leur expliquions pourquoi l’OMPI n’ont rien à faire sur cette liste. Maintenant, comme vous le savez, ce n’est pas la première fois que nous avons essayé de leur expliquer la situation. Beaucoup d’entre-nous ont  même tenté plusieurs fois de le faire au cours de ces dernières années.
“Il semble que certaines personnes n’apprennent pas vite au sein du  Département d’Etat,” a ajouté Reiss. “Malheureusement, ça arrive. Nous nous souvenons tous de certains de nos camarades de classe qui ne faisaient jamais leurs devoirs ou négligeaient la lecture. Il semble que ce soit le cas présent. La bonne nouvelle est que nous avons des professeurs experts parmi nous ce matin.”