samedi, février 4, 2023
AccueilActualitésActualités: SociétéMécontentement et situation catastrophique des victimes du séisme en Iran - vidéos

Mécontentement et situation catastrophique des victimes du séisme en Iran – vidéos

Mécontentement et situation catastrophique des victimes du séisme en Iran

Un député du régime iranien a déclaré au sujet du terrible tremblement de terre qui a secoué l’Ouest de l’Iran que « Le nombre de morts est beaucoup plus élevé que ne le révèlent les chiffres officiels ; à mon avis, plus de 1000 personnes sont mortes dans le séisme. »

Quelques jours après le séisme de magnitude 7,3 qui s’est produit dans la province de Kermânchâh et après plusieurs rapports sur l’inaction des autorités du régime des mollahs face au séisme, les médias gouvernementaux ont illustré un aspect de la situation catastrophique des habitants des régions sinistrées. 

Iran - earthquake victims: 4000 are dead why Media says 400?

Ahmad Safari, le représentant de Kermânchâh au Majlis (parlement des mollahs), a déclaré dans une interview accordée à l’agence de presse officielle ILNA, mercredi 15 novembre : « certains villages n’ont reçu aucune aide… C’est l’apocalypse ! La racine des problèmes est l’absence d’une politique de gestion de crise. » « Il est possible que seulement 10% des villages aient reçu des tentes », a déclaré le député du régime, qui a visité mercredi la zone sinistrée. « Il y a des zones où 90% des villages sont détruits ; la situation est très grave. »

Ahmad Safari a également critiqué la couverture du tremblement de terre par les médias du régime (IRIB – Radio & Télévision) : « L’IRIB assure une couverture (du tremblement de terre) comme si tout allait bien. Les médias nationaux, avec leur couverture inefficace de l’information, ont opprimé et trahi Kermânchâh. »

Il a également déclaré que le nombre de décès est beaucoup plus élevé que ce que révèlent les statistiques officielles. « Les autorités ne le savent pas, je suis moi-même allé dans un village où les gens ont déclaré avoir enterré 20 personnes le premier jour », a confié Safari à l’agence de presse officielle ILNA après avoir visité une zone sinistrée. « Ces personnes ne sont pas incluses dans le nombre de décès. À mon avis, plus de 1 000 personnes ont été tuées ; soixante-dix personnes ont été tuées juste dans une ruelle à Sarpol-e-Zahab ; plus de 250 personnes sont mortes dans les unités de logements de Mehr. »

Iran - séisme - Un pilote iranien explique ce qu'il a vu

Qassem Jassemi, un autre représentant du Majlis, a également déclaré : « L’eau potable, la nourriture et les approvisionnements basiques n’ont pas encore été apportés aux familles touchées par le séisme. » Il a ajouté que les opérations de secours sont très lentes et que les gens sont confrontés au problème d’abris et de logement et ont passé les trois dernières nuits dehors dans le froid.Selon le député du régime, les problèmes d’électricité et d’eau existent également dans les zones sinistrées.

Le quotidien officiel Sharq a écrit le 15 novembre : « 72 heures après le tremblement de terre dévastateur à Kermânchâh, la population est toujours stupéfaite par l’insuffisance des efforts de secours ; beaucoup continuent encore à passer la nuit sans tente. »

Ce média gouvernemental a ajouté : « Les gens se plaignent de la façon dont l’aide est fournie, beaucoup n’ont pas encore reçu de tente. Presque toutes les personnes concernées dorment dans la rue. 700 ménages dans le village de Kani sont dans un très mauvais état sans même un travailleur humanitaire. »

« Nous avons supplié dès le premier jour du catastrophe pour qu’on nous apporte juste des tentes et des couvertures afin que nos femmes et nos enfants ne meurent pas de froid, mais personne ne nous a écouté. Les villageois endurent toutes les difficultés, mais le froid pèse sur tout le monde, en particulier les enfants et les personnes âgées. Nous avons survécu au tremblement de terre et nous espérons ne pas mourir de froid », a écrit le journal officiel Javan, rapportant les propos d’un rescapé du séisme. « Deux jours après le tremblement de terre meurtrier, il n’y a toujours aucune nouvelle de secours et d’assistance aux villageois. Les villageois, qui n’ont pas d’abri, passent la nuit dans le froid à zéro degré à l’extérieur, sans tentes, couvertures ou matériel de chauffage. »

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe