mercredi, décembre 7, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceMaryam Radjavi : Que le Département d'Etat prenne ses distances avec sa...

Maryam Radjavi : Que le Département d’Etat prenne ses distances avec sa politique funeste du passé

Maryam Radjavi, 17 juillet 2010 CNRI – "Les obstacles doivent être totalement écartés de la route de notre nation soulevée pour conquérir sa liberté.C’est sur cette étiquette qu’ils ont marchandé, qu’ils ont fait à ce mollah détesté, Khatami, des concessions, croyant pouvoir de cette manière réformer ce régime.Dans ce marchandage, ils ont été jusqu’à introduire dans le dossier des informations fallacieuses et des rapports fabriqués par les service de renseignement des mollahs contre l’OMPI sous l’appellation de documents classifiés", a déclaré Mme Radjavi dans la soirée du 17 juillet lors d'un grand rassemblement au siège du Conseil national de la Résistance iranienne à Auvers-sur-Oise.

Suite à l'arrêt de la Cour d'Appel de Washington contre l'étiquette de terroriste collée à l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI), la présidente élue de la Résistance iranienne a déclaré que le moment était venu pour le gouvernement américain de respecter la justice et l'état de droit et de reconnaître le retrait de l'OMPI de la liste du terrorisme. Elle a souligné qu'il était temps que les gouvernements occidentaux respectent la volonté du peuple iranien de renverser le régime du guide suprême. Des dizaines de personnalités françaises et européennes et un grand nombre d'Iraniens ont pris part à cet événement.

Voici l'allocution prononcée par Mme Radjavi:

Chers compatriotes
Chers Achrafiens,
Chers amis de la Résistance,

Vos efforts ont réussi à briser le grand barrage de la liste du terrorisme aux Etats-Unis. Maintenant il faut pousser le Département d'Etat a supprimer de la liste et les pays occidentaux à respecter la détermination du peuple iranien à renverser le régime du guide suprême.

Je vous en félicite, ainsi que tous les ami de la Résistance à travers le monde. Mais je souhaite avant tout adresser mes félicitations aux Moudjahidine de la liberté à Achraf. Je félicite aussi le peuple insurgé d’Iran, car cette étiquette ignoble de terroriste collée à sa juste résistance, bloquait la voie à la liberté du peuple iranien.Et je souhaite aussi féliciter celui qui a dit que la lutte pour l’annulation de l’étiquette du terrorisme est une combat voué à la victoire, oui, je veux parler du dirigeant de la résistance iranienne Massoud Radjavi.

Dans le cadre juridique des Etats-Unis et le cadre extrêmement limité du tribunal, qui diffère de celui de la Grande-Bretagne et de l’Union européenne, le fait que la justice oblige le Département d’Etat américain à revoir sa décision, porte un message clair.
Le tribunal insiste sur la violation des droits des Moudjahidine du peuple et sur le caractère injuste de cette étiquette.

Selon les juristes et les avocats, dans le cadre juridique américain, le tribunal a été jusqu’au bout de ce qui pouvait être accompli. Au-delà de toute jurisprudence, le tribunal a mis en question les documents présentés par la Secrétaire d'Etat. Je suis persuadée que Mme Hillary Clinton, la Secrétaire d’Etat a parfaitement compris le message que le tribunal lui a envoyé en lui demandant de revoir sa décision.

17 juillet 2010 C’est pourquoi, après avoir appris l’arrêt de la cour, j’ai dit dans ma prise de position que nous désirions une victoire complète, c'est-à-dire la radiation totale et officielle de l’inscription dans la liste du terrorisme. Le fait que la justice n’ait pas accepté le maintien de cette étiquette pour renvoyer le dossier à la Secrétaire d’Etat dans le cadre de procédures précises et qu’il lui demande une révision de cette décision, est certes d’une importance majeure et nécessaire et témoigne de votre victoire. Mais à nos yeux, ce n’est pas suffisant. La campagne se poursuit avec encore plus de force et d’intensité que jamais. Il faut contraindre le Département d'Etat à annuler officiellement cette étiquette injuste. De même que vos efforts et votre combat a contraint le gouvernement britannique et l'union européenne à retirer l'étiquette fabriquée par les mollahs contre l'OMPI. Oui ils doivent respecter la justice et l'Etat de droit.

Les obstacles doivent être totalement écartés de la route de notre nation soulevée pour conquérir sa liberté. C’est sur cette étiquette qu’ils ont marchandé, qu’ils ont fait à ce mollah détesté, Khatami, des concessions, croyant pouvoir de cette manière réformer ce régime. Dans ce marchandage, ils ont été jusqu’à introduire dans le dossier des informations fallacieuses et des rapports fabriqués par les service de renseignement des mollahs contre l’OMPI sous l’appellation de documents classifiés, des mensonges comme quoi l’OMPI aurait entraîné des femmes à Karbala à des opération suicides, ou qu’elle voulait attaquer la zone verte de Bagdad! Certains de ces rapports que le département d’Etat a dû rendre publics sont si ridicules que même l’avocat de l’administration a dû reconnaître au tribunal qu’il ne pouvait s’appuyer dessus.

Cependant, malgré tous les marchandages avec les mollahs, non seulement ils n’ont pu réformer le régime, mais c’est le résultat inverse qui s’est produit. Le guide suprême des mollahs n’a pas permis que ce mollah criminel se présente à l’élection présidentielle de l’an dernier et l’a même menacé d’être la cible d’un attentat.

C’est-à-dire que la conséquence de cette inscription de l'OMPI sur la liste terroriste, a permis une domination accrue des clans les plus cruels et les plus terribles des fascistes religieux au sein du pouvoir du guide suprême.

C’est avec cette inscription que les Moudjahidines de la Liberté à Achraf et dans d’autres points d’Irak ont été bombardés.

C’est avec cette étiquette que les avoirs des Moudjahidine ont été saisis.

17 juillet 2010 C’est avec cette étiquette que les Moudjahidine ont été maintenus 7 ans en résidence surveillée.

C’est avec cette étiquette que le régime des mollahs et ses agents en Irak ont été libres de mener toutes sortes de crimes contre les Moudjahidine.

C’est avec cette étiquette, que le régime à l’intérieur de l’Iran a eu carte blanche pour exécuter, torturer et réprimer toujours plus.

Ainsi donc, au-delà d'une organisation ou d'un mouvement, il est question de la liberté et de la souveraineté du peuple iranien et d'enchainer la principale force libératrice de cette nation en lui collant une étiquette qui satisfait les mollahs.

C’est pourquoi comme l’a dit Andrew Frey, le chef de l’équipe des juristes : nous continuons le combat et la campagne. Encore plus et toujours plus. Nous vivons pour nous battre ne serait-ce qu’un jour de plus contre la dictature et le fascisme.Oui, nous vivons pour que le peuple iranien, pour que les femmes et les hommes en Iran, connaissent la liberté.

Par conséquent, la victoire d’aujourd’hui, est une victoire du peuple iranien et des insurgés, de tous les défenseurs de la liberté en Iran et de tous ceux qui s’opposent à la tyrannie du guide suprême et de la servitude religieuse et qui luttent contre elle.Oui, de cette décision abjecte pour enchainer la résistance iranienne, est sortie une décision supérieure que votre détermination et votre persévérance a engendrée.

Heureux ceux qui à Achraf ont persévéré et ceux qui se sont dressés dans le soulèvement de la nation
Heureux ceux dont la souffrance et le sang ont brisé les barrages et ont montré que le peuple iranien mérite sa liberté et sa souveraineté. Le peuple iranien a montré qu’il peut et qu’il doit changer ce régime.

Le peuple et la jeunesse d’Iran dans ses manifestations et ses révoltes durant l’année qui vient de s’écouler, ont demandé à M. Obama de dire de quel côté se positionnait son gouvernement. Du côté des mollahs ou du côté du peuple iranien ? Je suis heureuse de voir que ces derniers mois le président Obama a dit plusieurs fois clairement qu’il sera du côté du peuple iranien. A présent, concernant l’étiquette terroriste collée à la juste résistance organisée de ce peuple, le temps de l’épreuve la plus sérieuse et la plus claire est arrivé.

La Cour d'Appel de Washington vient de donner l'occasion au Département d'Etat de prendre ses distances de sa politique funeste du passé.

Après cette décision de justice, tout retard dans la suppression du nom de la principal force du changement en Iran, de la liste, revient à piétiner le verdict du tribunal et l'Etat de droit et n'est qu'un gage ouvert au parrain du terrorisme international et un encouragement aux exécutions des fils et filles de la terre d'Iran sous l'étiquette de Mohareb (ennemi de Dieu).C'est pourquoi, le moment est venu de mettre fin à cette politique honteuse qui est totalement contre les intérêts du peuple iranien et de la paix et de la sécurité dans le monde.

Oui, les sanctions contre ce régime sont des plus nécessaires, mais cela ne suffit pas. Parce que c’est par la Résistance d'une nation que le changement de régime devient possible.Et c’est dans le changement du fascisme religieux que la paix et la sécurité internationale seront garanties.

Il faut donc enlever l’obstacle au changement. Il faut ouvrir les chaines qui entravent trois décennies de résistance organisée de cette nation. La véritable épreuve se situe exactement sur ce point pour que le peuple iranien voie au moins qu’entre lui et son ennemi, vous n’êtes pas du côté des mollahs et de la dictature du guide suprême. Le peuple iranien souhaite bien entendu que vous soyez de son côté.

Appliquez totalement les sanctions en armes et en pétrole et diplomatiques contre ce régime.Condamnez les violations des droits de l'Homme, les exécutions, les lapidations, les arrestations arbitraires par les mollahs et renvoyez le dossier des violations des droits de l'Homme par ce régime devant le Conseil de sécurité de l'ONU. Reconnaissez les droits des fils et filles courageux et défenseurs de la liberté du peuple iranien à Achraf selon la Quatrième convention de Genève et garantissez leur protection.Ecartez les alliés du régime et leurs agents irakiens d’Achraf.

Vous avez vous-même préparé le terrain à l’installation de Maliki au pouvoir, poussez le à désobéir aux ordres de Khamenei et à mettre fin au blocus inhumain d’Achraf et à la guerre psychologique ignoble des agents des services de renseignement des mollahs à l’entrée du camp.

Ce sont les demandes justes et légitimes de 24 Chambres et Sénats et d’environ 4000 parlementaires américains, canadiens, européens, australiens et de pays arabes qui représentent plus d’un milliards de citoyens.

Ici même, je dois remercier la majorité de la Chambre des Représentants des Etats-Unis, l’ensemble des personnalités, autorités, témoins politiques et militaires, et particulièrement mes sœurs et mes frères de la communauté iranienne aux Etats-Unis, et les juristes qui ont obtenu cette victoire. Je leur demande d’être prêts pour la campagne finale, pour la radiation officielle et totale de cette inscription honteuse.

17 juillet 2010 Mes chers compatriotes,
Amis de la Résistance,

Avec la victoire dans divers procès et en faisant échec à ces inscriptions l’une après l’autre, nous avons mis à bas tout ce que les mollahs avaient érigé pour conserver leur pouvoir.

C’est pourquoi la peur va s’emparer cent fois plus des mollahs. Dès aujourd’hui ils ressentent cent fois plus l’étau des sanctions se resserrer. Et ils redoutent cent fois plus le soulèvement populaire.

Nous leur disons : tremblez, votre fin est proche.
Et à vous, amis de la résistance je vous dis que le temps de la campagne finale est arrivé. Préparez-vous.
Nous devons écarter tous les obstacles sur notre chemin. Nous devons briser le blocus d’Achraf. Nous devons changer la politique internationale.

Il ne fait aucun doute que la victoire est au bout de cette bataille pour la liberté du peuple iranien.
Vive la liberté
Vive le peuple iranien
Vive les Achrafiens

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe