mardi, février 7, 2023
AccueilActualitésActualités: Iran ProtestationsManifestations massives à Kazerun en Iran

Manifestations massives à Kazerun en Iran

Iran,Kazeroun,Protests

Soulèvement en Iran – No. 143
Les manifestations des travailleurs, des personnes spoliées et d’autres couches démunies se poursuivent dans tout le pays

Les manifestations massives de la population à Kazerun se sont poursuivies dans l’après-midi du 19 avril pour la cinquième journée consécutive. Elles se sont tenue alors que le conseil municipal et les autorités du régime avaient interdit tout rassemblement jusqu’à ce que le plan de séparation de la ville de Kazerun soit déterminé.

Les manifestants qui s’étaient rassemblés sur la place de la Shohada (martyrs) ont scandé : « N’ayez pas peur, n’ayez pas peur, nous sommes tous ensemble » ; « nous jurons par le sang des martyrs que nous nous rassemblerons tous les jours sur la place des martyrs » ; « nous n’acceptons pas l’humiliation » ; « alors que notre ennemi est ici, ils disent que c’est l’Amérique » ; « nous sommes les hommes et les femmes de la bataille, nous luttons contre le plan de séparation… » Les manifestants, parmi lesquels il y avait de nombreuses femmes courageuses, ont appelé à l’unité et à la solidarité contre les complots du régime et à la prévention de la répression des manifestations.

Iran Kazeroun - Elles scandent «n'ayez pas peur, n'ayez pas peur, nous sommes tous ensemble »

A la suite de la manifestation courageuse de la population de Kazerun, certaines autorités locales ont annoncé mercredi que le plan de séparation de Kazerun était interrompu. La population n’a pas prêté attention à leurs promesses et a demandé au gouverneur de répondre.

Ces derniers jours, outre le soulèvement de la population de Kazerun et la grève des marchands dans les villes frontalières, d’autres villes du pays ont également rejoint les grèves et les protestations des classes défavorisées :

– Les employés de la Société de production d’huile végétale Narges Shiraz se sont rassemblés devant le gouvernorat pour protester contre le non-paiement de leurs salaires depuis trois mois.

– Les forces répressives ont attaqué les maisons des paysans de Varzaneh à Ispahan et ont détruit leurs biens ainsi que les portes et fenêtres de leurs maisons.

Mardi, des agriculteurs du district montagneux d’Argasht à Ispahan ont détruit cinq poteaux électriques de la station de pompage d’eau de Zayandeh Rud en signe de protestation contre le déni de leur droit à l’eau.

Les personnes spoliées par les établissements financiers gouvernementaux Caspian, Samen al-Hojaj et Afzal Toos, ont organisé un rassemblement de protestation au salon de la Bourse, de la Banque et de l’Assurance pour protester contre le pillage de leurs dépôts. Ils ont scandé : « Rohani, menteur, où est notre argent ? » ; « Saif (directeur de la Banque centrale) commet un crime, et le gouvernement le soutient. »

– Mardi, les personnes spoliées par l’établissement de développement Alborz à Téhéran ont manifesté devant la Banque centrale, et les personnes spoliées par l’établissement financier Arman Vahdat à Ahwaz ont manifesté devant la succursale de l’Institut dans la province du Khouzistan et ont scandé des slogans contre le gouvernement.

– A Gachsaran, les personnes spoliées par l’établissement financier Arman Vahdat ont fermé la porte de l’établissement et l’ont verrouillée.

– Un groupe de chauffeurs de l’Agence de Téhéran s’est rassemblé devant le conseil municipal pour protester contre l’augmentation du prix du plan de circulation, qui est soudainement passé de 650 000 tomans à plus de 4 millions de tomans.

– Les étudiants de Tarbiat Modarres ont protesté pour la quatrième journée consécutive devant le bureau central de l’université de Téhéran.