mercredi, février 1, 2023
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceLuxembourg : Les Iraniens font entendre leur voix au Conseil des Ministres...

Luxembourg : Les Iraniens font entendre leur voix au Conseil des Ministres de l’UE

CNRI – Accompagnant l’ouverture du Conseil des Ministres de l’Union européenne à Luxembourg lundi 23 avril, les sympathisants du Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI) se sont rassemblés devant le siège de la réunion pour une action de protestation.

CNRI – Accompagnant l’ouverture du Conseil des Ministres de l’Union européenne à Luxembourg lundi 23 avril, les sympathisants du Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI) se sont rassemblés devant le siège de la réunion pour une action de protestation.

« Nous sommes venus pour rappeler à l’UE qu’elle n’est pas au dessus des lois. La justice européenne s’est prononcée, le Conseil des Ministres doit retirer les Moudjahidine du peuple d’Iran de la liste du terrorisme ! », s’exclame Hossein, ingénieur en électronique, qui laisse percer de l’exaspération dans sa voix. « Le conseil qui prétend suivre le verdict en respectant l’obligation de motivation, ferait mieux de respecter la première clause qui est de retirer l’OMPI de la liste. S’il est aujourd’hui dans une impasse juridique, c’est parce que l’OMPI a porté plainte contre sa décision arbitraire et qu’elle a remporté le procès. »

« Nous voulons la justice, tout de suite ! », scandaient les manifestants, manière de rappeler aux ministres européens qu’ils affichaient une violation flagrante de l’état de droit en maintenant l’OMPI sur la liste noire contrairement au verdict de la CEJ du 12 décembre 2006.

« Nous sommes venus pour dire que la complaisance ça suffit », affirme Soheila, qui dirige une petite entreprise d’import-export. « C’est à la demande des mollahs qu’ils ont mis notre alternative démocratique sur la liste noire, alors que le régime de Téhéran est le pire soutien du terrorisme au monde. Il est temps de mettre fin à cette politique arbitraire et de se conformer à la loi. »

Javad Dabiran, membre de la commission des affaires étrangères du CNRI, a pris la parole pour déclarer que « la résistance iranienne se réjouit  du durcissement des sanctions contre le régime des mollahs, qu’elle appelle à se généraliser. La complaisance a échoué et il faut mettre fin officiellement à cette politqiue. Le message le plus sérieux que l’UE devrait envoyer aux mollahs serait d’abandonner la principale concession qu’elle leur a accordée, à savoir l’étiquette de terrorisme collée à l’OMPI. »

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe