mardi, décembre 6, 2022
AccueilActualitésActualités: AchrafL'UE et les Etats-Unis doivent accueillir des résidents du camp d'Achraf (Moudjahidine)

L’UE et les Etats-Unis doivent accueillir des résidents du camp d’Achraf (Moudjahidine)

AFP – BRUXELLES, 07 fév 2012 (AFP) – L’Union européenne et les Etats-Unis doivent accueillir sur le sol des résidents du camp irakien d’Achraf, où vivent quelque 3.400 réfugiés iraniens opposés au régime de Téhéran, a demandé mardi la dirigeante du principal mouvement d’opposition iranien en exil, Maryam Radjavi.

« J’appelle l’Union européenne et les Etats-Unis à accepter immédiatement un certain nombre de malades et de blessés, résidents d’Achraf », a affirmé Mme Radjavi à l’AFP en marge d’une réunion au Parlement européen à Bruxelles.

« Tout retard dans ce domaine est inacceptable et injustifiable », a-t-elle estimé.

Le gouvernement irakien souhaite depuis longtemps fermer le camp d’Achraf, contrôlé par l’Organisation des Moudjahidine du peuple iranien (OMPI), principale composante du Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI) que préside Mme Radjavi.

Bagdad lie la fermeture d’Achraf au respect de sa souveraineté et souligne ne plus pouvoir tolérer cette enclave d’opposants iraniens sur son territoire.

Un accord a été signé le 25 décembre entre l’ONU et le gouvernement irakien pour permettre le transfert des résidents d’Achraf vers le Camp Liberty, un autre site près de Bagdad où le Haut Commissariat aux réfugiés (HCR) a prévu d’effectuer les démarches nécessaires pour permettre aux opposants iraniens d’obtenir le statut de réfugié.

Cette étape est indispensable pour que les résidents d’Achraf puissent s’installer hors d’Irak.
Les Moudjahidine ont accepté le transfert vers le Camp Liberty mais à condition que ce camp ne s’apparente pas à une prison.

Ils sont considérés comme une organisation terroriste par les Etats-Unis, mais plus par l’Union européenne depuis début 2009.

« L’UE, les Etats-Unis et l’ONU devraient activement et immédiatement intervenir pour empêcher la transformation du camp Liberty en prison », a dit Mme Radjavi. Elle a notamment réclamé la liberté de circulation pour les résidents du camp et demandé que les forces irakiennes de sécurité ne soient pas présentes dans le camp.

Selon le CNRI, le camp Liberty est sans eau potable, les résidents n’ont pas le droit d’entrer et de sortir librement, d’avoir accès à des avocats, ou aux services médicaux. Le camp est entouré d’un mur de près de quatre mètres de haut, affirme le CNRI.

Les autorités irakiennes ont fixé à avril la fermeture du camp d’Achraf.

Les Moudjahidine du peuple se sont installés en Irak pendant la guerre Iran-Irak (1980-1988) et avaient reçu le soutien du régime de Saddam Hussein pour mener des actions armées contre l’Iran.

Après la chute du dictateur irakien en 2003, ils ont été désarmés par les forces américaines, qui ont assuré la sécurité du camp avant de la transférer en 2009 aux forces irakiennes, dont les responsables actuels entretiennent de très bonnes relations avec Téhéran.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe