Home Actualités Actualités: Iran Résistance L’UE doit imposer des sanctions aux pasdarans et interdire cet organe de terreur (groupe hollandais)

L’UE doit imposer des sanctions aux pasdarans et interdire cet organe de terreur (groupe hollandais)

0

CNRI – Dans une lettre au Premier ministre du Portugal, José Sócrates, dont le pays occupe la présidence tournante actuelle de l’Union européenne, le Pr. Henk de Haan, président du groupe néerlandais des Amis d’un Iran libre, a qualifié l’inscription par les Etats-Unis du Corps des gardiens de la révolution du régime iranien (le CGR) dans la liste noire comme "un grand pas dans la guerre contre le terrorisme."

De la part du groupe hollandais des Amis d’un Iran Libre, dit la lettre, nous avons  suivi de près les événements en Iran et l’ingérence du régime iranien en Irak et ailleurs au Moyen-Orient.

Un grand pas dans la guerre contre le terrorisme a été franchi quand l’administration Bush a mis sur la liste noire les Gardiens de la révolution du régime iranien (le CGR) et a accusé la Force d’élite Qods “de soutien au terrorisme”.

Le CGR, qui prend ses ordres directement du Guide suprême du régime Ali Khamenei, est responsable d’une grande partie de la production d’armes de destruction massive (ADM) comme la bombe atomique. Il est aussi impliqué dans l’organisation et l’exécution de plus de 100 opérations terroristes contre des ressortissants étrangers et les opposants iraniens dans le monde.

À l’intérieur de l’Iran, le CGR est utilisé comme un organe de répression pour n’importe quel mouvement pour la démocratie. Les démonstrations non-violentes et les protestations ont été brutalement réprimés et ces derniers mois le CGR s’est heurté à divers groupes de la population iranienne, comme les ouvriers, les femmes, les étudiants et les jeunes dans les rues.

Il est responsable de l’exécution de 120.000 membres et sympathisants de la principale force d’opposition iranienne, les Moudjahidine du peuple  d’Iran (l’OMPI), dont 30.000 ont été exécutés dans le massacre de 1988 des prisonniers politiques.

En tant que telle, la décision américaine d’imposer des sanctions contre le CGR et le ministère de la Défense iranien aidera grandement à couper net le financement du parrain numéro un du terrorisme d’Etat dans le monde. 

Notre comité appelle les gouvernements européens à imposer des sanctions au CGR et d’interdire cet organe de terreur afin de ne pas donner au régime plus de temps pour fabriquer une bombe nucléaire et poursuivre son projet funeste au Moyen-Orient.

Notre comité ne considère pas une action militaire étrangère contre l’Iran comme une solution possible à la crise nucléaire actuelle ou à  l’ingérence du régime en Irak.

Nous estimons que le statu quo de complaisance avec le régime et donner concessions sur concession tout en tenant des séances perpétuelles de dialogue avec les représentants des mollahs ne convaincra pas le régime d’abandonner ses activités illégales.

Nous adhérons à "la Troisième voie" très viable présentée par la présidente élue du Conseil national de la Résistance iranienne, Mme Maryam Radjavi, qui a dit que le monde n’est pas obligé de choisir entre une guerre et la complaisance des mollahs. Elle a réitéré qu’il y avait une solution basée sur le peuple iranien et sa Résistance où un changement pacifique en Iran serait possible. À cette fin nous devrions jouer notre rôle en imposant des restrictions à l’appareil répressif du régime et en nous mettant aux cotés du peuple iranien pour atteindre son objectif qui contribuera aussi à la paix et à la sécurité dans le monde.

Nous croyons que l’UE doit respecter le jugement de décembre 2006 de la Cour européenne de Justice en levant les restrictions imposées à  l’OMPI. Cela démontrerait l’engagement de l’Europe à la démocratie et aux institutions de droit et aurait un impact puissant sur Téhéran comme quoi la communauté internationale ne reste pas oisive tandis qu’il cherche à acquérir une bombe nucléaire et à dominer l’Irak et le Moyen-Orient.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here