vendredi, décembre 2, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran & MondeLord Russel-Johnston, un ardent défenseur de la résistance iranienne

Lord Russel-Johnston, un ardent défenseur de la résistance iranienne

IDFM-Radio Enghien, 5 août : Le lion est mort mais aux cœurs des braves, il demeurera éternel. Celui qui préféra la moralpolitik à la realpolitik va manquer à l’Écosse, sa terre natale, à l’Angleterre son pays, à l’Europe sa destinée. Il a dédié sa vie à la Grande-Bretagne son pays, à l'Europe sa destinée. Lord Russell-Johnston a quitté ce monde. L'assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe dont il fut le président de 1999 à 2002, et membre de ce parlement depuis plus de 23 ans, lui a rendu hommage. J'ai le plaisir d'avoir Afchine Alavi, porte parole du Conseil national de la Résistance iranienne. Ma première question est qui était Lord Russell-Johnston pour vous ? Je rappelle qu'il était membre de la Chambre des Lord.

 

Afchine Alavi : Oui il était membre de la Chambre des Lords et a été pendant longtemps président de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe. Il a été également un membre éminent du parti libéral, d'abord le parti libéral écossais, puis vice-président du parti libéral démocrate britannique. C'est la raison pour laquelle cet homme dont vous avez décrit l’œuvre dans l'application de la morale en politique, a été salué si dignement hier en présence de membres éminents de la Chambre des Lords de tous les partis politiques britanniques, ici à Auvers-sur-Oise.

IDFM : Monsieur Maria, le président de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe, a dit que c'est un triste jour pour tous les défenseurs de la justice et de la paix et pour tous les humanistes. Vous êtes aussi très tristes?

Afchine Alavi : Nous sommes tristes, d'abord parce que le monde vient de perdre un homme de valeur, un homme pour qui la démocratie et la défense de la liberté passaient avant tout, avant toutes les complaisances et les considérations d'ordre économiques et géopolitiques. C'est ce qui faisait sa valeur. Et surtout il avait une valeur particulière pour la Résistance iranienne parce que depuis trente ans, il n'a cessé d'être un défenseur acharné de cette résistance qu'il considérait comme un mouvement pour l'instauration de la démocratie et des droits de l'homme en Iran. Il s’est également opposé avec foi et conviction contre la politique de complaisance mené depuis des années et des années par les différents pays occidentaux qui ont fermé les yeux sur la réalité des violations des droits de l'homme en Iran. Et il s'est insurgé contre les violations de la démocratie et des droits de l'homme qui ont malheureusement souvent été sacrifiés sur l'autel des accords économiques.

IDFM : Pour reprendre le communiqué du président de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe, il disait qu’il s'est toujours comporté en Européen, qu’il a toujours agi en conformité avec ses valeurs et œuvré sans relâche pour promouvoir les droits de l'homme. Il était convaincu que c'était le meilleur moyen de garantir la paix, la prospérité et la liberté. Aujourd'hui avec des défenseurs tels que Lord Russell-Johnston qui a disparu et avec Lord Gordon Slynn ancien juge à la cour européenne de justice que nous aurons le plaisir de recevoir tout à l'heure, quel avenir aujourd'hui à votre mouvement quand on sait que la cour européenne de justice et la cour britannique vous ont blanchis de cette étiquette de mouvement terroriste ?

Afchine Alavi : Pour revenir à Lord Russell-Johnston j'aimerai dire que c'est son attachement à ces valeurs européennes qui l'on amené précisément à s'opposer à l'inscription de l'organisation des Moudjahidines du peuple d'Iran sur la liste des organisations terroristes européenne. Il faisait partie des 35 parlementaires britanniques qui ont attaqué cette inscription injuste et qu'il a eu gain de cause avec ses pairs, auprès de la justice britannique. Sa démarche a été couronnée de succès et a abouti au retrait de l'OMPI de la liste des organisations interdites.

Lord Russell-Johnston était présent lors du grand rassemblement de juin dernier à Paris à Villepinte en présence de 70.000 Iraniens qui étaient venus de toute l'Europe, et là je pense qu'il a donné un message très clair qui est la réalité de cette résistance. Il s'y est adressé en disant : « Mon message sera simple : La liberté est très proche, alors vous devez persister, persister et persister. Et si vous le faites et restez loyaux et fidèles aux objectifs démocratiques que vous avez définis, vous gouterez à la douceur de la victoire, et tous les Iraniens découvrirons une vie meilleure. Alors, persistez ».

Nous nous avons entendu ce message et c'est pour ça que nous lui avons rendu hommage ici à Auvers en présence de tous nos amis français et iraniens qui s'étaient réunis, ainsi qu'à la cité d'Achraf où quatre mille membres de la Résistance iranienne, membres des Moudjahidines du peuple lui ont rendu un hommage solennel.

Nous pensons qu'aujourd'hui cet appel de Lord Russell-Johnston ainsi que celui de toutes les personnalités qui partagent ces valeurs, en France, dans l'Europe et dans le monde, sont en train de faire avancer les objectifs de cette résistance et nous avons pu le voir par l'écho qui lui a été donné très récemment à l'Assemblée nationale française. 290 députés, c'est-à-dire la majorité des députés français, ont apporté un soutien très ferme et solennel aux propositions du Conseil national de la Résistance iranienne présidé par Mme Radjavi et l'on invitée à l'Assemblée nationale où elle a été accueillie. 

Une démarche suivie par 320 parlementaires italiens, c'est-à-dire la majorité des parlementaires italiens qui ont défendu comme leurs homologues français cette troisième voie qui est proposé par Mme Radjavi pour un changement démocratique en Iran, qui rejette l'option de la guerre, qui rejette l'option de la complaisance avec les mollahs intégristes, et qui œuvre pour l'instauration de la démocratie et de la liberté en Iran.

Et l'accueil qui a été réservé la semaine dernière lors de la visite de Mme Radjavi en Italie, sont des signes très clairs que ces objectifs et ces messages de la Résistance iranienne pour lesquels les personnalités comme Lord Russell-Johnston se sont battues pendants des années et des années, sont de plus en plus entendus.

IDFM : hier simultanément un hommage a été rendu. Je rappelle que le préfet Bonnet était présent en compagnie du maire d'Auvers sur Oise, nous avons vu puisque c'était retransmis, la photo de l'Abbé Pierre qui était aussi un ami de la Résistance iranienne, donc c'était un clin d'œil à ce saint homme qui aussi nous a quitté, et qui était un grand humaniste. Je rappelle aussi que les cendres de Lord Russell-Johnston seront éparpillées en Ecosse, sa terre natale. Je vous remercie beaucoup pour avoir pris la peine de répondre à nos questions, sur IDFM et je vous souhaite bonne chance.      

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe