vendredi, décembre 9, 2022
AccueilActualitésActualités: AchrafL'ONU exhorte les États à prendre des opposants iraniens en Irak

L’ONU exhorte les États à prendre des opposants iraniens en Irak

Par Louis Charbonneau

Reuters, 5 décembre – Le secrétaire général Ban Ki-moon, a exhorté les nations à accepter les habitants d’un camp d’opposants iraniens en Irak que Bagdad a promis de fermer d’ici la fin de l’année, selon un rapport publiée lundi.

« Afin de trouver une solution durable pour les habitants du camp, il est essentiel que des pays tiers potentiels fassent connaître leur volonté de les recevoir pour les réinstaller », a déclaré M. Ban dans son dernier rapport au Conseil de sécurité sur la Mission d’assistance des Nations Unies pour l’Irak (MANUI).

M. Ban a déclaré que lui et d’autres hauts responsables de l’ONU « encouragent les États membres à cet égard ». Le Conseil de sécurité examinera le rapport de M. Ban lors d’une réunion mardi.

Le mois dernier, le chef de la politique étrangère de l’Union européenne Catherine Ashton a déclaré avoir demandé instamment aux Etats membres d’accepter des habitants du camp d’Achraf, une base de l’Organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran, qui a monté des attaques contre l’Iran avant le renversement de l’Irakien Saddam Hussein par les Etats-Unis en 2003.

L’avenir des plus de 3000 habitants d’Achraf est devenu incertain en 2009 après que les Etats-Unis aient remis le camp au gouvernement irakien, qui considère ses habitants comme une menace à la sécurité.

Amnesty International affirme que les Iraniens y sont l’objet de harcèlement par le gouvernement et se voient refuser l’accès à la médecine de base. Plus de 30 personnes ont été tuées dans un affrontement avec les forces de sécurité irakiennes en avril.

«Les Nations Unies continuent à plaider pour le respect des besoins humanitaires des habitants », a déclaré M. Ban.

Le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés a tenté d’organiser des entretiens avec les habitants du camp afin de déterminer lesquels sont éligibles au statut de réfugié et à la réinstallation, mais l’Irak doit encore l’y autoriser.

«L’aval du gouvernement irakien serait vital pour faire avancer ce processus», déclare le rapport de Ban Ki-moon. «Le soutien de la direction du camp d’Achraf pour les efforts de l’ONU à cet égard est également nécessaire. »

L’UE a radié l’Organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran de sa liste du terrorisme en 2009, mais elle est encore considérée comme une organisation terroriste par certains pays, y compris les Etats-Unis et l’Iran.

Le mois dernier, des membres du Parlement européen ont appelé Mme Ashton à accentuer la pression sur l’Irak afin de prolonger le délai de la fermeture du camp. L’eurodéputé britannique Struan Stevenson a déclaré que les  habitants feraient face à la «torture et une exécution certaines » s’ils étaient renvoyés en Iran.

(Traduit de l’original en anglais)

http://www.reuters.com/article/2011/12/05/us-iraq-ashraf-un-idUSTRE7B42PB20111205

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe