jeudi, février 9, 2023
AccueilActualitésActualités: Iran Résistance«Nous sommes pour la démocratie en Iran, nous sommes pour l’OMPI »...

«Nous sommes pour la démocratie en Iran, nous sommes pour l’OMPI » – Bill Richardson

CNRI – « Dans quel autre endroit pouvez-vous réunir Newt Gingrich, Tom Ridge, John Bolton, Rudy Giuliani pour les Républicains et Bill Richardson, Patrick Kennedy et Carolyn Maloney pour les démocrates ?  Savez-vous pourquoi nous sommes réunis ? Parce que nous sommes pour la démocratie en Iran, parce que nous sommes pour l’OMPI. Nous sommes ensemble parce que nous soutenons un changement en Iran », a assené Bill Richardson, le 26 septembre à New York. 

 

L’ancien ambassadeur américain à l’ONU, ancien gouverneur du Nouveau Mexique s’exprimait devant des milliers d’Iraniens venus protester contre la présence d ‘Ahmadinejad à l’ONU et pour célébrer la sortie de la liste noire de l’OMPI. Voici les moments forts de son intervention :

Dans quel autre endroit pouvez-vous réunir Newt Gingrich, Tom Ridge, John Bolton, Rudy Giuliani pour les Républicains et Bill Richardson, Patrick Kennedy et Carolyn Maloney pour les démocrates ?  Savez-vous pourquoi nous sommes réunis ? Parce que nous sommes pour la démocratie en Iran, parce que nous sommes pour l’OMPI. Nous sommes ensembles parce que nous soutenons un changement en Iran.

Aujourd’hui, le président Ahmadinejad fait un discours aux Nations Unies et il parle de divisions.  Il parle contre les Etats-Unis, contre Israël, contre l’ONU, contre la communauté internationale.
 
Mais quelque chose de formidable est arrivé la semaine dernière. Je voudrais ouvertement remercier l’opposition iranienne pour avoir mené la charge en vue de sortir de la liste l’OMPI la semaine dernière. C’était une pas en avant de première importance et je veux dire ceci : du fait que nous sommes bipartites, je veux remercier le président Obama et la secrétaire Hillary Clinton pour avoir radié l’OMPI.  Ils ont pris la bonne décidion. Elle était basée sur des faits. C’est un mouvement pleinement dédié à la démocratie.
 
Je voudrais dire aussi que parmi les sympathisants et les organisateurs, les Irano-américains qui sont ici, c’est un mouvement d’opposition important et viable.  Ce sont des médecins, des ingénieurs, ils viennent du Missouri, de Californie, de New York, de toute l’Amérique.  Ils viennent de toute l’Europe. Et je veux remercier nos amis en Europe, la communauté européenne qui a radié en premier l’OMPI de la liste noire et qui nous a permis d’aider le mouvement de l’opposition en Iran.

Nous avons une tâche, une tâche humanitaire.  Nous devons protéger les droits humains de ceux qui sont au camp d’Achraf.  Nous devons protéger leur habilité à vendre leurs biens, à être traités correctement, à obtenir leurs besoins de base comme l’eau. Nous devons nous assurer que les Nations Unies remplissent leurs responsabilités de protéger la population d’Achraf et du camp Liberty.
 
Il est aussi important que le gouvernement irakien respecte les droits humains des gens du camp d’Achraf. Cela ne vaut pas uniquement pour les Nations Unies.
 
Je veux conclure par ces mots : Vous avez remporté une victoire majeure, nous avons remporté une victoire majeure, la semaine dernière avec la sortie de liste de l’OMPI, mais il nous faut continuer.  On ne peut pas abandonner. On ne peut pas dire : nous n’avons plus rien à faire.  Nous devons en faire beaucoup plus. Et il est important de reconnaître que nous ne baisserons pas les bras tant que la démocratie ne sera pas instaurée en Iran.  Je suis heureux de faire partie de cet important mouvement.