mercredi, février 8, 2023
AccueilActualitésActualités: NucléaireL'Iran à deux ans de l'arme nucléaire, dit un groupe d'opposition en...

L’Iran à deux ans de l’arme nucléaire, dit un groupe d’opposition en exil

Agence France Presse, Bruxelles – L’Iran est juste à deux années d’achever son programme d’armes nucléaires et l’Europe doit mettre fin à sa "politique de complaisance",  a affirmé le principal groupe d’opposition iranien en exil vendredi.

Le Conseil national de la Résistance iranienne s’est félicité de la décision des Etats-Unis d’imposer de nouvelles sanctions au régime iranien et particulièrement au Corps de gardiens de la révolution (le CGR), qui est accusé de prolifération d’armes de destruction massive.

Le groupe d’opposition iranien fait partie des Moudjahidine du peuple d’Iran, qui est sur la liste noire du terrorisme de l’Union européenne.

Son chef des affaires étrangères Mohammad Mohadessine a dit que les gardiens de la révolution sont chargés du programme secret d’armes nucléaires de l’Iran et que l’Union européenne devrait suivre la mesure américaine.

Au lieu de cela, a-t-il dit, l’UE a fait du commerce à hauteur de 40 milliards d’euros avec le régime iranien, dont la plus grande partie est allée directement dans les poches de ceux qui mènent les recherches et fabriquent la bombe.

"Deux ans suffisent pour que le régime iranien achève son programme d’armes nucléaires",  a dit Mohadessine lors d’une conférence de presse de Bruxelles.

Il n’a fourni aucune preuve pour cette affirmation, qui va à l’encontre des experts.

Le chef du gendarme nucléaire de l’ONU Mohamed ElBaradei a dit lundi qu’il "ne peut pas juger si l’Iran a l’intention de développer une bombe nucléaire", mais que cela prendrait jusqu’à huit ans pour le faire.

Mohadessine a appelé l’Union européenne à cataloguer les gardiens de la révolution dans les groupes terroristes et "à abandonner la politique de complaisance".

Répondant jeudi à la mesure américaine, le porte-parole de ministère des Affaires étrangères iranien Mohammad Ali Hosseini a dit que les Etats-Unis échoueraient de nouveau.