jeudi, décembre 8, 2022
AccueilActualitésActualités: Terrorisme & intégrismeL'Iran doit s'abstenir de "déstabiliser" le Moyen-Orient (roi de Jordanie)

L’Iran doit s’abstenir de « déstabiliser » le Moyen-Orient (roi de Jordanie)

Agence France Presse – Le roi Abdallah II de Jordanie a affirmé que l’Iran devait s’abstenir de "déstabiliser" l’Irak, les territoires palestiniens et le Liban et chercher à construire des "relations équilibrées" avec ses voisins arabes, dans un entretien publié mercredi dans un journal saoudien.

"Nous souhaitons voir des relations équilibrées et positives entre l’Irak et l’Iran, entre les pays arabes et l’Iran", a déclaré Abdallah II au quotidien Asharq al-Awsat.

"L’Iran doit s’abstenir de chercher à déstabiliser la Palestine, le Liban et l’Irak et toute autre partie de la région, pour que l’on puisse progresser vers la construction de telles relations", a-t-il souligné.

"L’Iran est l’un des voisins les plus puissants de l’Irak, et il a une influence dans ce pays. Mais nous souhaitons qu’il s’agisse d’une influence positive", a poursuivi le souverain hachémite.

Il a mis en garde contre une "poursuite du conflit confessionnel" en Irak qui selon lui pourrait s’étendre "à tous les pays de la région". Il a appelé les "pays de la région et leurs dirigeants à travailler ensemble pour faire face à ce dangereux défi".

Abdallah II a également appelé les Irakiens "au dialogue et à oeuvrer ensemble pour un consensus national et l’unité" de leur pays.

D’autre part, il a souligné la nécessité de trouver un règlement au conflit israélo-palestinien avant la fin de cette année. "Tout le monde, à commencer par Israël, doit comprendre que si l’on ne parvient pas à un règlement de la question palestinienne cette année, tout le monde en paiera le prix", a-t-il averti.

"Le jeu a changé après la guerre du Liban (entre Israël et le hezbollah libanais, ndlr), et les acteurs ont également changé", a-t-il estimé. Le roi a mis en garde contre "de nouvelles catastrophes comme ce qui s’est passé au Liban", si un règlement du conflit au Proche-Orient n’est pas trouvé d’ici la fin de l’année.

Par ailleurs, tout en soulignant que l’arrivée dans son pays de plusieurs centaines de milliers de réfugiés Irakiens constituait "une pression pour l’infrastructure, les services et les ressources" de son petit pays, le roi de Jordanie a affirmé qu’ils étaient les bienvenus en Jordanie tant qu’ils respectaient la loi du pays.

"Toute personne vivant sur le sol de Jordanie, notamment les Irakiens, doit respecter ses lois et préserver sa sécurité et sa stabilité", a-t-il souligné.

"Nous ne permettrons jamais que la Jordanie soit utilisée pour provoquer des problèmes à l’Irak", a ajouté le roi de Jordanie.

 
 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe