dimanche, janvier 29, 2023
AccueilActualitésActualités: Terrorisme & intégrismeL'Irakien Sadr exige le renversement de Maliki et de son gouvernement

L’Irakien Sadr exige le renversement de Maliki et de son gouvernement

CNRI – Le religieux et dirigeant politique irakien Moqtada Sadr a appelé la nation à se soulever et à renverser le premier ministre Nouri al-Maliki et son gouvernement.

Il a accusé Maliki de causer une souffrance nationale à la population et d’encourager le terrorisme en Irak.

Sadr – dirigeant chiite – a dit dans une déclaration : « Le premier ministre n’a plus rien hormis son siège et ceux qui sont autour de lui. Le compte à rebours de la fin de ce gouvernement a commencé et nous demandons au peuple de se soulever contre lui. Nous ne donnerons plus de chances au gouvernement Maliki, pas même 100 jours. »

Faisant allusion à la vague d’attentats à travers l’Irak, Sadr a déclaré : « Les villes de Kirkuk et Bagdad ainsi que les provinces dans le sud, le nord et le centre sont brisées de douleur et de souffrance. Les paramilitaires jouent avec les vies et le gouvernement de Maliki ne fait rien.

« Si toute autre nation vivait ce que nous vivons, elle se soulèverait et exigerait la démission de son gouvernement, et par-dessus tout de Maliki. »

Sadr avait déjà mis en garde le gouvernement Maliki le 27 mai suite à une série d’attentats.

Il a ajouté : « Le terrorisme a de l’influence et contrôle l’Irak. Les activistes intensifient leurs attentats, qui rencontrent la simple condamnation ou le silence de toutes parts.

« Le peuple se trouve désormais sans un gouvernement qui le protège et subit le terrorisme sans l’aide de personne. »

Il a appelé les Irakiens à « éliminer la haine de leur cœur, à désamorcer la rancœur confessionnelle et à se retourner vers Dieu ».

Il a déclaré : « Quant au gouvernement, il doit poursuivre et expulser les membres incompétents et déloyaux du corps de sécurité qui ne cherche que le pouvoir. »

Dans le même temps, plusieurs organisations humanitaires en Irak ont demandé un blocus commercial des biens venant d’Iran.

Le porte-parole des groupes humanitaires Vasam al-Aani a déclaré : « Un certain nombre de jeunes irakiens se sont portés volontaires pour installer des panneaux dans les rues disant  »Non à la marchandise du régime iranien » afin d’informer la population. »

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe