dimanche, janvier 29, 2023
AccueilActualitésActualités: Terrorisme & intégrismeL'Irak : la première étape de l'empire intégriste de Khomeiny

L’Irak : la première étape de l’empire intégriste de Khomeiny

Par Reza Shafa – 4e partie     

La Force Qods étend ses tentacules en Irak

CNRI – Le général Qassem Soleimani, patron de la Force Qods, a été briefé par le guide suprême des mollahs, Ali Khamenei en personne, au printemps 2003 pour commencer à organiser les sympathisants du régime iranien. Il s’agissait d’assurer l’exécution des différentes phases de l’occupation secrète de l’Irak. Cela impliquait bien entendu un transfert massif d’hommes et d’équipements vers le pays.

Pour garantir la réussite du plan, Khamenei à travers Soleimani a fait rappeler d’urgence à Téhéran les commandants de la brigade Badr qui venaient de partir en Irak à peine un mois auparavant. Ils ont été reçus par Khamenei dans ses quartiers personnels de la capitale, un geste inhabituel de sa part.
 
Lors de réunions les 21 et 22 mai 2003, le guide suprême des mollahs et des commandants en chef ont briefé les commandants de la brigade Badr deployés dans diverses régions d’Irak.

Khamenei a dit clairement que ces commandants d’unité, dont beaucoup avaient occupé des postes de commandement au sein du Corps des gardiens de la révolution (le CGR), devaient strictement obéir aux ordres de Soleimani en Irak. Il avait pour mission d’infiltrer des agents de Badr à différents niveaux du gouvernement irakien nouvellement établi.
 
L’ambassade du régime iranien à Bagdad

Au cours des trois dernières années, l’ambassade des mollahs en Irak a joué un rôle majeur dans le plan du CGR pour plonger ce pays dans les troubles. Hassan Kazemi Qomi un haut commandant de la Force Qods avec un long passif en Afghanistan et au Liban, a été un personnage-clé dans l’avancée des intérêts vitaux du régime, cette fois en Irak.

La force Qods possède une section séparée dans son ambassade à Bagdad. Kazemi Qomi dispose de sa propre équipe avec trois officiers spécialisés. Nasseri, Nobakht et Jabari composent son équipe. Ils sont très actifs dans la collecte des renseignements, l’espionnage et l’organisation d’attaques terroristes contre des cibles choisies. De plus, Kazemi Qomi et son équipe sont très actifs dans les contacts avec des groupes irakiens et des médias. 

Pour mettre en oeuvre les mesures adoptées par le régime de Téhéran, il a exigé de laisser carte blanche à la Force Qods en Irak. Le degré de cruauté avec lequel cette force redoutée a opéré et les tactiques employées dans les rues en Irak n’ont pas de précédent. 

A suivre …

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe