samedi, février 4, 2023
AccueilActualitésActualités: Terrorisme & intégrismeLes soi-disant modérés du régime iranien soutiennent les Pasdaran et le programme...

Les soi-disant modérés du régime iranien soutiennent les Pasdaran et le programme de missiles

L’ancien président du régime iranien, Mohammad Khatami, a défendu, dans une déclaration, le programme de missiles du régime et les activités terroristes des Pasdaran. Le site web de l’État Kalemeh a rapporté lundi 16 octobre que Khatami, taxé de « réformiste », avait fait ces remarques lors d’une réunion avec des membres de l’Association islamique des étudiants de l’université de Téhéran.

Khatami a montré sa loyauté au Guide suprême Ali Khamenei, déclarant que ce qui se passait en Iran sous le nom de « luttes intestines » était une série de différences d’opinion et il a affirmé : « Il n’y a pas de différence avec le principe de révolution et les menaces extérieur. »

Il a ensuite défendu les gardiens de la révolution (Pasdaran) et leurs actes terroristes : « Comment est-ce possible qu’une personne insulte les Pasdaran dans une situation où les gardiens de la révolution nous protègent des terroristes et deviennent des martyrs ? »

M. Khatami a décrit les Pasdaran comme un « des piliers de la sécurité nationale » et il a déclaré que la nouvelle stratégie américaine considérant les Pasdaran comme un groupe qui soutien des activités terroristes au Moyen-Orient était « un non-sens et menaçant. » « Nos Pasdaran, notre armée, notre gouvernement et nos courants sociaux et politiques restent ensembles. »

Lors d’un discours récent lundi, M. Khatami a également soutenu le programme de missile du régime. Il a fait ces déclarations alors qu’il y a peu, Yadollah Javani, le président du bureau politique des Pasdaran, avait déclaré que Mohammad Khatami était accusé de soutenir les États-Unis et qu’il devrait être puni. Et des rumeurs récentes ont affirmé que le pouvoir judiciaire avait informé Khatami qu’il ne devait plus participer à des programmes politiques ou culturels pour trois mois.

Sa déclaration arrive après que le président du régime, Hassan Rohani, a également décrit les gardiens de la révolution comme « populaires » et aimés parmi la population iranienne, irakienne, syrienne, libanaise et par les kurdes irakiens, affirmant : « Il n’y a aucune controverse et dispute au sein de nos groupes politiques pour traiter les conspirations de nos ennemis. »

Ironiquement, selon le site web « Saham News » mercredi 18 octobre, les gardes du corps de Khatami ont reçu un ordre officiel de ne pas laisser sortir ce dernier de sa maison et après quelques heures, les patrouilles de sécurité du régime se sont stationnées devant la maison.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe