jeudi, décembre 1, 2022
AccueilActualitésActualités: Droits humainsLes sénateurs américains préoccupés par un rapport sur la situation des droits...

Les sénateurs américains préoccupés par un rapport sur la situation des droits de l’Homme en Iran

Un groupe de sénateurs américains ont exprimé leur préoccupation concernant le report continuel par le Département d’Etat de la publication d’un rapport sur la situation des droits de l’Homme en l’Iran. Les sénateurs ont écrit : « Les régimes qui oppriment systématiquement leurs propres citoyens comme une méthode pour se maintenir au pouvoir manquent de légitimité et constituent des menaces pour la sécurité de leurs voisins. Par conséquent, la question des ambitions nucléaires de l’Iran et de son bilan en matière des droits de l’homme sont inextricablement liés. »

 

Dans une lettre datée du 12 mai, les sénateurs américains Ted Cruz (élu républicain de Texas), Mike Enzi (élu républicain de Wyoming), Johnny Isakson (élu républicain de Géorgie), Mark Kirk (élu républicain d’Illinois.), David Perdue (élu républicain de Géorgie), et Marco Rubio (élu républicain de Floride) ont écrit au secrétaire d’Etat américain :

« Nous vous écrivons pour exprimer une forte préoccupation concernant le report continuel des rapports annuels sur la situation des droits de l’Homme dans un certain nombre de pays, en particulier l’Iran. Comme vous le savez, selon la loi, le Département d’État est tenu de publier chaque année un rapport sur ce sujet. Pourtant, après avoir raté l’échéance du 25 février 2015, le Département d’Etat a annoncé le 16 avril qu’il y aurait un retard supplémentaire pour la publication de ce rapport. Plus de deux semaines ont passé et nous n’avons encore aucune idée sur la date de publication de ce document important. »

« Dans le contexte des négociations en cours de l’administration Obama avec la République islamique d’Iran sur le programme nucléaire de ce pays, nous croyons qu’il est impératif que ce rapport soit publié aussi rapidement que possible. Nous apprécierons que vous garantissiez que les sanctions à cause de la mauvaise situation des droits de l’Homme en Iran perdureront et ne feront pas partie de la liste des sanctions susceptibles d’être levées dans le cadre de l’accord final avec l’Iran. Nous sommes préoccupés que l’administration Obama ne parvienne pas à reconnaître le danger inhérent d’engager des négociations nucléaires avec un régime qui a un bilan désastreux en matière des droits de l’Homme. Nous attendons avec impatience ce rapport, d’autant plus pendant la présidence d’Hassan Rohani et en particulier au cours des douze derniers mois, les cas de violation des droits de l’Homme en Iran ont augmenté de façon considérable. »

« Malgré votre insistance que les violations des droits de l’Homme en Iran – y compris le maintien en détention des citoyens américains Saeed Abedini, Amir Hekmati et Jason Rezaian ainsi que le manque d’informations concernant Robert Levinson – sont des questions marginales par rapport à vos négociations, nous croyons fermement que ces questions sont très liée avec la poursuite potentielle par l’Iran d’un programme de fabrication d’armes atomiques. L’histoire du 20e siècle nous a montré que les violations des droits de l’Homme à l’intérieur d’un pays sont très liée avec les comportements agressifs de ce pays vis-à-vis de l’extérieure. Les régimes qui oppriment systématiquement leurs propres citoyens comme une méthode pour se maintenir au pouvoir manquent de légitimité et constituent des menaces pour la sécurité de leurs voisins. Par conséquent, la question des ambitions nucléaires de l’Iran et de son bilan en matière des droits de l’homme sont inextricablement liés. »

« Le Congrès attend donc la publication rapide de ce rapport. En effet, il serait déraisonnable d’attendre que le Congrès fasse preuve de diligence concernant la conclusion d’un accord avec l’Iran sans avoir eu préalablement accès à cette information. Etant donné que la date du 30 juin a été fixée comme la date butoir pour l’obtention d’un accord avec l’Iran, nous demandons que le rapport sur la situation des droits de l’Homme en Iran soit publié au plus tard le 15 mai 2015. Dans le cas où ce délai ne pourrait être respecté, nous vous demandons de fournir une explication approfondie sur ce sujet ».

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe