lundi, novembre 28, 2022
AccueilActualitésActualités: Droits humainsLes pendaisons publiques sèment la terreur en Iran

Les pendaisons publiques sèment la terreur en Iran

CNRI – Cherchant à instaurer un climat de terreur de la société, la dictature intégriste en Iran a pendu dimanche deux jeunes hommes en public à Machhad. Citant le procureur général du régime de cette ville du nord-est de l’Iran, Gholam-Ali Sadeqi, les médias iraniens n’ont rapporté que l’âge des deux hommes : 24 et 25 ans. 

Ils ont été pendus sur la Place Hafez Place dans la ville sainte de Machhad.

Au moins 66 prisonniers, dont deux femmes ont été exécutées en Iran, dont certains en publique, au cours des quinze derniers jours.

Amnesty International a dénoncé en juillet la « frénésie des exécutions » en Iran où selon elle près de 700 personnes condamnées à la peine capitale ont été exécutées depuis le début de l’année. « À ce rythme choquant, l’Iran va dépasser le nombre des exécutions recensées dans le pays » pour toute l’année 2014.

Ce pic, a indiqué Saïd Boumedouha, adjoint pour le programme d’Amnesty International pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord, « brosse un tableau sinistre de l’appareil de l’Etat qui commet des meurtres à grande échelle ».

« Les autorités iraniennes doivent avoir honte d’exécuter des centaines de personnes sans tenir compte de toute procédure légale à la base », a indiqué M. Boumedouha.

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe