jeudi, février 9, 2023
AccueilActualitésActualités: Droits humainsLes parlementaires belges attirent l’attention sur les violations des droits de l’homme...

Les parlementaires belges attirent l’attention sur les violations des droits de l’homme en Iran

CNRI – Le comité belge des parlementaires et des maires pour un Iran démocratique a attiré l’attention sur la violation des droits de l’homme par le régime des mollahs en Iran. Dans un communiqué publié mardi, le groupe a également déclaré sa solidarité à l’égard du grand rassemblement « Iran Libre » qui a été organisé par des partisans du Conseil National de la Résistance iranienne (CNRI) et l’Organisation des Moudjahidine du Peuple d’Iran (OMPI ou MEK) à Paris le 9 juillet. Ce qui suit est le texte de leur déclaration :

Pour diffusion immédiate – Le mardi 19 juillet 2016

Plus de 90 politiciens belges appellent à ce que les relations avec l’Iran soient conditionnées aux droits de l’homme

Nous, en Belgique, sommes très préoccupés par les violations des droits de l’homme en Iran qui ont empiré après que le soi-disant modéré Rohani soit devenu président il y a de cela 3 ans. Les femmes sont réprimées plus qu’avant et de nombreux journalistes ont été envoyés en prison.

Dirk Claes - Belgian Parliamentarians call for conditioning relations with Iran to Human Rights

Une année s’est écoulée depuis l’accord nucléaire avec l’Iran, mais nous ne voyons pas de changement d’attitude. Le régime a tiré des missiles balistiques de longue portée et représente un appui au terrorisme en plus de pleinement soutenir Bachar el-Assad en Syrie.

Dans ces circonstances, nous avons été heureux que la Résistance iranienne ait tenu un très grand rassemblement à Paris le 9 Juillet en solidarité avec Mme Maryam Rajavi, le leader de l’opposition, qui a été au Sénat et au Parlement de Belgique plusieurs fois auparavant. Ce rassemblement a vraiment secoué le régime.

Donc, nous en Belgique, en solidarité avec les populations d’Iran qui souffrent sous le régime des mollahs, avons signé une déclaration commune qui a reçu le soutien de nombreux membres des parlements des principaux partis politiques des régions francophone, flamande et allemande. Ce soutien inclut plus de 90 membres du Parlement fédéral et du Sénat, des membres du Parlement flamand et des membres des parlements régionaux de Bruxelles-Capitale et de Wallonne. J’envoie cette déclaration conjointe aux médias et aux institutions Européennes et internationales aujourd’hui.

Notre principale demande est que les gouvernements Européens, y compris notre propre gouvernement en Belgique, doivent conditionner leurs relations avec l’Iran à l’arrêt des exécutions et à un net progrès en ce qui concerne les droits de l’homme.

Nous ne devons pas fermer les yeux sur les crimes en Iran pour des intérêts financiers.

Dirk Claes, Maire et Sénateur honoraire
Président du Comité belge des Parlementaires et des Maires pour un Iran démocratique