mardi, décembre 6, 2022
AccueilActualitésActualités: Terrorisme & intégrismeLes mercenaires recrutés par le régime iranien s’exhibent en Syrie

Les mercenaires recrutés par le régime iranien s’exhibent en Syrie

Le régime de mollahs d’Iran qui a maintenu le plus grand secret sur la présence de troupes envoyées en Syrie depuis divers pays sous les ordres des gardiens de la révolution, commence à en exhiber les photos.

Le site abna proche du guide suprême des mollahs Ali Khamenei, publié en plusieurs langues, a dévoilé les photos d’un commandant de ces groupes armés.

On distingue un certain Abou Hadjar qui n’est autre que le commandant adjoint de la brigade Zolfaghar formée par les gardiens de la révolution en Syrie avec des éléments irakiens, syriens et iraniens.  Le site abna précise qu’Abou Hadjar est un Irakien.

La Résistance iranienne a pu révéler le mois dernier les détails sur le parcours du recrutement et de l’entrainement des éléments armés irakiens par la force Qods des gardiens de la révolution.

Ce rapport dont une partie a été publié dans un article du JDD sur « les secrets de la base Pazouki. Selon ces informations le régime des mollahs a intensifié l’expédition de forces non-syriennes vers la Syrie pour soutenir le régime de Bachar Assad. Ces forces combattent en première ligne contre des combattants de l’Armée syrienne libre.

Selon ces informations obtenues par le réseau de l’organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI) à l’intérieur de l’Iran, chaque mercenaire recruté en Irak reçoit des gardiens de la révolution une somme de 1300 $ pour la durée de la mission. Toutes les forces dépêchées sont transférées depuis Bassora vers l’Iran où ils font un escale à la ville sainte de Qom pour pèlerinage puis transféré vers Téhéran sur la tombe de Khomeiny. C’est uniquement après ces cérémonials qu’ils entament leurs processus de deux semaines de formation militaire à la base Pazouki près de Téhéran. Ces forces dont plusieurs centaines sont déjà sur les lieux de combat sont transférées vers la Syrie depuis la zone de Fret de l’aéroport de Téhéran pour passer inaperçu.

Le site abna confirme la constitution de la brigade Abolfazl composée d’éléments de « la brigade du Hezbollah irakien » sous le commandement d’Abou Mehdi Mohandesse, un terroriste notoire officier de la force Qods  recherché par les Etats-Unis. Cette brigade participe actuellement aux combats en Syrie.
 
Il y a également la brigade Zolfaghar commandée par un certain Abouchahab, secondé par Abou Hadjar.

Abou Hadjar déclare sur ce site : « quand les combats ont commencé dans notre secteur, nous nous sommes battus aux côtés de l’armée syrienne pour éradiquer les insurgés de la région qu’ils avaient prise.»

Parmi les photos, on peut voir Abou Hadjar lors de sont séjour à Qom et à Machad en Iran, des étapes du parcours du combattant avant l’entrainement dans la base Pazouki près de Téhéran.

Voir également  sur le site :

http://www.lejdd.fr/International/Moyen-Orient/Actualite/Iran-dans-les-secrets-de-la-base-de-Pazouki-622472

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe