mardi, décembre 6, 2022
AccueilActualitésActualités: Droits humainsLes manifestations pour Farinaz s’étendent dans les villes du Kurdistan iranien -Video

Les manifestations pour Farinaz s’étendent dans les villes du Kurdistan iranien -Video

Les manifestations pour Farinaz s’étendent dans les villes du Kurdistan iranien

CNRI – Des manifestations de soutien au mouvement de protestation à Mahabad, où le décès d’une jeune fille a suscité l’indignation générale, ont été organisées dans plusieurs villes du Kurdistan en Iran. À Sardacht et à Sanandaj des milliers de manifestants se sont réunis dans le centre-ville malgré les interdictions et les menaces d’arrestation proférées par les autorités du régime intégriste.

Dans ces villes, les rassemblements de la population ont été la cible de gaz lacrymogènes des agents répressifs qui ont fait plusieurs blessés. Les rassemblements ont ensuite été chargés par des agents en civil qui ont fait une quarantaine d’arrestations parmi les manifestants. Ces derniers avaient écrit sur des pancartes : « les noms des meurtriers de Farinaz doivent être dévoilé au public ». D’autres scandaient, « notre silence aujourd’hui aura des conséquences graves demain ». La présence de femmes courageuses du Kurdistan iranien étaient particulièrement remarquée lors des mouvements de protestation où l’on reprenait en cœur « nous sommes tous des Farinaz ».

Le 7 mai à Mahabad, la manifestation des habitants en colère devant un hôtel a débouché sur des affrontements de grande ampleur avec les forces répressives, faisant une cinquantaine de blessés et au moins une trentaine d’arrestations. La population courageuse de Mahabad s’est insurgée contre la mort de la jeune Farinaz Khosravani, 26 ans, qui travaillait à l’hôtel Tara. Le 4 mai, pour échapper à un agent du renseignement qui voulait la violer, elle s’est jetée d’une fenêtre du quatrième étage et a perdu la vie. Farinaz Khosravi, diplômée d’une licence en informatique, faisait vivre sa famille grâce à cet emploi à l’hôtel. Les manifestants durant ces heurts ont brûlé les symboles du régime ainsi que des véhicules et des motos des forces de sécurité. Dans les affrontements, une partie de l’hôtel Tara, accusé d’être en relation avec les services de renseignement, a été incendié.

Maryam Radjavi, présidente élue de la Résistance iranienne, a salué la mémoire de cette jeune femme au noble courage et a rendu hommage à la population de Mahabad pour avoir protesté. Elle a exhorté l’ensemble des Iraniens et en particulier les jeunes à se dresser en soutien à ces habitants. Le régime misogyne des mollahs, a déclaré Mme Radjavi, avec tous ses agents corrompus sont totalement impuissants devant la détermination des Iraniennes et des Iraniens et les redoutent.

 

 

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe