mardi, décembre 6, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceLes Iraniens d’Allemagne appellent les chefs d’Etat européens à respecter la justice

Les Iraniens d’Allemagne appellent les chefs d’Etat européens à respecter la justice

CNRI – « C’est le 50e anniversaire de l’Europe et de l’état de droit après le cataclysme nazi. Nous sommes venus rappeler aux chefs d’Etat européens que le respect de la loi est le fondement même de l’Union européenne », déclare Fereydoun, ingénieur informatique venu de Hambourg manifester à Berlin ce vendredi 23 mars.

« C’est malheureux que la politique de complaisance avec les mollahs pousse les autorités européennes à violer leur propre justice et à refuser de retirer le principal mouvement de l’opposition iranienne de la liste du terrorisme », renchérit Soraya, urbaniste installée à Berlin depuis une quinzaine d’années. « C’est pourtant la Cour de justice européenne qui a tranché et qui a décidé qu’il fallait supprimer cette organisation de la liste noire, c’est scandaleux et profondément injuste ! » s’exclame-t-elle excédée.

En fin de matinée, ils étaient des centaines d’Iraniens résidant en Allemagne venus manifester à Berlin contre la décision illégale du Conseil des Ministres de l’Union européenne de maintenir les Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI) sur la liste du terrorisme.

La température est fraîche pour un début de printemps et les Iraniens se souhaitent la bonne année, puis que l’année iranienne 1386 a commencé le 21 mars. La manifestation égayée de multiples drapeaux, bannières et pancartes, a débuté vers midi sur l’Alexander Platz près de là où se tiendra la réunion des chefs d’Etats à l’occasion du cinquantième anniversaire de communauté européenne.

Mohammad Mohadessine, président de la commission des Affaires étrangères du Conseil national de la Résistance iranienne est montée à la tribune pour prendre la parole. Il a appelé les chefs d’Etat de l’UE à adopter une politique juste vis-à-vis de l’Iran qui prenne partie de la population iranienne et de son aspiration à la liberté et la démocratie, une politique qui retire les obstacles qui entravent la résistance iranienne, particulièrement d’abandonner la décision illégale de maintenir l’OMPI dans la liste du terrorisme.

Alors que la justice européenne et un grand nombre de parlementaires de pays d’Europe ont demandé de supprimer l’accusation de terrorisme portée contre l’OMPI, souligne M. Mohadessine, un courant conduit par la Grande-Bretagne et la France afin de poursuivre la politique de complaisance avec les mollahs, insiste pour mettre à nouveau le nom de l’OMPI dans la liste du terrorisme et violer de cette manière le droit et la justice européenne.

Mohammad Mohadessine a salué la position courageuse de la majorité des parlementaires italiens qui ont la veille mis vigoureusement en garde l’Union européenne contre cette mesure et qui lui ont demandé d’appliquer l’arrêt de justice supprimant l’OMPI de la liste noire.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe