samedi, décembre 10, 2022
AccueilActualitésActualités: LibertyLes forces irakiennes s'emparent d’un générateur d'Achraf, empêchent le transfert de produits...

Les forces irakiennes s’emparent d’un générateur d’Achraf, empêchent le transfert de produits alimentaires et sanitaires en les laissant pourrir sous une chaleur de 45° C

Alors que près de deux tiers des résidents d’Achraf ont été transférés au camp Liberty, les forces irakiennes ont d’ores et déjà commencé le vol et le pillage des leurs biens. Le samedi 12 mai, les forces irakiennes, équipées d’une grue militaire, se sont emparées d’un générateur 200 kw du complexe Moïne au nord d’Achraf, et l’ont transféré au siège du bataillon irakien à l’entrée d’Achraf (annexe, photos).

La Résistance iranienne a alerté déjà à plusieurs reprises contre l’intention du gouvernement irakien de s’approprier les générateurs et les équipements des installations d’eau et d’électricité d’Achraf, entièrement achetés et mises en état de fonctionnement par les résidents eux-mêmes.

Par ailleurs, cela fait plusieurs jours que sur ordre du Comité de répression d’Achraf, les produits alimentaires et sanitaires ont été retirés des containers qui devaient les transporter à Liberty, les laissant ainsi pourrir sous une chaleur battant les 45°C.

Au cours du transfert du cinquième contingent des résidents vers Liberty, le représentant du gouvernement irakien, en présence des représentants de l’ONU, avait promis qu’au moins 50 camions pourraient transporter les affaires et les biens de ce groupe vers Liberty. Et il s’était engagé à permettre le retour à Achraf, le 6 mai, des 25 camions disponibles après avoir livré leurs marchandises à Liberty.

Cependant, jusqu’au 9 mai, avec trois jours de retard, seulement 15 camions s’étaient rendus à Achraf, et les forces irakiennes ont déclaré que seuls les produits alimentaires pourraient être transférés. Ils ont insisté que les marchandises devaient être déchargées des containers et placées dans les camions sans containers.

Cette décision a pour conséquence à la fois de rendre plus difficile le chargement de la marchandise, et favoriser la dégradation des produits alimentaires sous le soleil brûlant. Après avoir retiré la marchandise des containers, cela fait cependant trois jours qu’ils empêchent, sous divers prétextes, leur chargement dans les camions et leur transfert vers Liberty.

Par conséquent, une grande quantité de produits alimentaires, comme de la farine, de l’huile, des produits à base de protéines, des pattes et des sauces, ainsi que certains produits sanitaires comme des crèmes, des dentifrices etc. ont été dégradés, ou sont sur le seuil de l’être.  L’intervention des résidents auprès des forces irakiennes pour demander le retour de ces produits à l’intérieur du camp, est restée lettre morte.

Par ailleurs, il faut rappeler que les toiles volées des camions ayant participé au transfert du cinquième groupe de résidents, n’ont toujours pas été restituées. Le transfert de la marchandise avec des camions sans toile de couverture les rend à la fois vulnérables à la dégradation et susceptibles au pillage. Comme cela s’est produit pour une quantité considérable d’articles électriques et de produits ménagers, volatilisés depuis des camions du cinquième groupe.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 13 mai 2012
          

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe