mardi, novembre 29, 2022
AccueilActualitésActualités: LibertyLes forces irakiennes empêchent l'entrée de produits alimentaires et de médicaments pour...

Les forces irakiennes empêchent l’entrée de produits alimentaires et de médicaments pour les résidents de Liberty

Les mesures répressives et les pressions constantes des autorités ont fait de Liberty une vraie prison et des conditions bien en deçà des normes acceptables :

1- Le véritable responsable du camp Liberty est un dénommé Sadegh Mohammed Kazem, membre du comité de répression des résidents d’Achraf au sein du cabinet du premier ministre. Ce bourreau est l’un des individus poursuivit par la justice espagnole pour son rôle dans les massacres de juillet 2009 et d’avril 2011. D’autres personnes impliquées dans ces massacres ont également été transférés à Liberty.

2- Le samedi, 25 février, les forces répressives ont empêché l’entrée des médicaments destinés aux résidents qui avaient été envoyés depuis Achraf et ont été retournés.

3- Dimanche, un camion transportant des produits alimentaires et des chaudières électriques, achetés au frais des résidents, n’ont pas été autorisées à entrer dans le camp. Les efforts intenses des Achrafiens et leurs maintes interventions auprès des représentants de la MANUI n’ont pas eu gain de cause, et le camion a dû rebrousser chemin. L’interdiction d’entré de produits alimentaires constitue une mesure d’une rare sévérité, même au regard des annales du blocus d’Achraf.

4- Parce qu’ils n’ont pas été autorisés à emmener leurs biens et articles depuis Achraf, les résidents sont confrontés à une pénurie d’articles nécessaire pour la vie courante comme des chaises et ils doivent se les partager à tour de rôle.

5- Le nombre des sanitaires est bien inférieur au besoin des résidents qui doivent composer avec des files d’attente permanentes.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 27 février 2012
          

 

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe