samedi, février 4, 2023
AccueilActualitésActualités: FemmesLes femmes parlent en soutien à la résistance iranienne

Les femmes parlent en soutien à la résistance iranienne

Lors du grand rassemblement des Iraniens organisé par le Conseil national de la résistance iranienne le 13 juin à Villepinte prés de Paris auquel participaient les délégations des élus et des personnalités politiques de 70 pays de cinq continents, Ingrid Betancourt, ancienne candidate aux élections présidentielles colombiennes salue « des centaines et des centaines de leaders du monde entier, des centaines de délégations du monde entier, des centaines de milliers de femmes réunies pour dire deux mots. »

Le premier mot qu’invoque Mme Betancourt est : « Non, non au régime des mollahs »

Elle insiste : « Non au régime des mollah qui a légalisé le viol des femmes, qui sont forcées à sauter par la fenêtre pour éviter d’être violées par les militaires », rappelant également les jets d’acide dont elles sont fréquemment victimes.

« Le deuxième mot que nous scandons c’est Oui, oui à une opposition démocratique organisée pour défendre la liberté et la démocratie aujourd’hui. Nous célébrons le 50e anniversaire de l’OMPI ; oui à une opposition légale pour un changement démocratique en Iran. »

Maria Fernandez de la Vega, ancienne vice-première ministre d’Espagne, déclare par la suite : « nous devons combattre le fanatisme qui engendre tant de souffrance à travers le monde et en particulier aux femmes ».

Elle exprime son « plaisir de voir Mme Radjavi, une femme, présider, diriger ce mouvement » où « les droits de l’homme et en particulier les droits de la femme sont une ligne conductrice. »

« J’ai grandi dans un régime de dictature ; heureusement il y a plus de quarante ans que nous avons réussi à restaurer la démocratie. »

Elle ajoute : « Mais je n’oublierai jamais les combats que nous avons pu mener en tant que femmes », et « je vous comprends dans votre combat juste »

Pour Mme Fernandez de la Vega, la liberté de la femme « est une des conditions inhérentes à la liberté, à la paix et à la citoyenneté ». Par ailleurs, elle souligne que la voix des femmes est une force à mettre en avant : « Il y a des armes fortes pour changer la situation et en particulier faire entendre les voix des femmes, des femmes fortes ; je suis contente que des femmes iraniennes puissent faire entendre leur voix. »

« Chers amis de la Résistance iranienne, continuez ainsi, ne vous arrêtez pas, continuez ainsi avec passion pour parvenir à l’égalité. »