mercredi, novembre 30, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceLes eurodéputés se félicitent de la décision de la justice espagnole sur...

Les eurodéputés se félicitent de la décision de la justice espagnole sur les crimes contre Achraf

FofiLes eurodéputés se félicitent de la décision de la Cour nationale d'Espagne d’enquêter sur les crimes commis les 28 et 29 juillet contre les résidents d'Achraf par les autorités irakiennes.

La Cour juge que les résidents d'Achraf sont sous la protection de la Quatrième Convention de Genève

Les Amis d'un Iran Libre, 1er décembre – L’intergroupe des Amis d'un Iran libre au Parlement européen, qui se compose d'un grand nombre de députés de diverses tendances politiques, saluent la décision du tribunal central d’instruction numéro 4, de la Cour nationale d’Espagne, le 26 novembre 2009, pour enquêter sur les crimes commis les 28 et 29 juillet contre les résidents d'Achraf, qui abrite 3400 membres du mouvement d'opposition iranien, l’organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI).

La décision du tribunal est fondée sur le fait que l'attaque contre le camp d'Achraf, avec 11 morts, des centaines de blessés et d’handicapés et plus de 1000 contusionnés, pourrait constituer une violation grave des Conventions de Genève et doit être examinée.

Le Parlement européen a adopté une résolution historique le 24 avril 2009 sur le camp d'Achraf, en insistant sur les conventions de Genève. Désormais un tribunal compétent en Europe a statué sur les droits des membres de l'OMPI en Irak, sous la protection de la Quatrième Convention de Genève.

La plainte déposée à la Cour se réfère également au rôle de certaines autorités iraniennes ayant fait pression sur le gouvernement irakien dans le cadre de son objectif d'éliminer l'OMPI.

Nous tenons à féliciter les résidents d'Achraf pour cette décision juridique importante qui indique clairement qu’il ressort de l'obligation des autorités irakiennes de garantir leur intégrité physique et de les traiter conformément aux Conventions de Genève.

Nous demandons une nouvelle fois au Premier ministre irakien Maliki, de ne pas se confronter à la communauté internationale sur les droits fondamentaux de personnes qui vivent légalement en Irak depuis de nombreuses années. L'Irak doit coopérer pleinement avec la Cour nationale d'Espagne, en envoyant au tribunal tous les documents requis pour enquêter sur ces crimes et identifier les responsables.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe