lundi, novembre 28, 2022
AccueilActualitésActualités: NucléaireLe Congrès vote pour empêcher l'achat à l'Iran de l'eau lourde

Le Congrès vote pour empêcher l’achat à l’Iran de l’eau lourde

Les États-Unis votent pour empêcher l'Iran d'acheter de l'eau lourde

La Chambre des représentants américaine a adopté une loi mercredi pour bloquer l’achat de « l’eau lourde » au régime iranien, défiant la menace de veto du président Barack Obama un an après l’annonce de l’accord sur le nucléaire.

La Chambre a adopté le « No 2H2O from Iran Act » par 249-176, avec le soutien provenant presque exclusivement des républicains, qui détiennent la majorité des sièges dans la chambre.

Chaque républicain au Congrès, et quelques-uns des collègues démocrates d’Obama se sont opposés à l’accord sur le nucléaire entre le régime iranien et les États-Unis et d’autres puissances mondiales dévoilées le 14 juillet dernier, dans lequel Téhéran a accepté de limiter son programme nucléaire en échange d’un allègement des sanctions internationales paralysantes.

Ils ont soutenu qu’Obama était si désireux de renforcer son héritage de la politique étrangère qu’il a accepté de lever des sanctions que Téhéran ne méritait pas, parce qu’il a menti sur son programme nucléaire, a soutenu des groupes militants qui attaquent les alliés américains et commis des violations des droits de l’homme, a rapporté Reuters.

L’eau lourde est un sous-produit non radioactif de la fabrication d’armes nucléaires et de l’énergie nucléaire. L’administration Obama a déclaré en avril que les États-Unis allaient acheter de l’eau lourde à hauteur de 8,6 millions de dollars du régime iranien, suscitant la colère des républicains qui l’ont considéré comme une subvention du programme nucléaire du régime.

La Maison Blanche a publié une menace lundi d’opposer son veto au projet de loi, que deux autres Chambres doivent examiner plus tard cette semaine.

Le Représentant Ed Royce, président de la commission des affaires étrangères de la Chambre, a nié que la mesure violerait le pacte historique. Il a déclaré que cela dissuaderait le régime iranien de production d’eau lourde en rendant sa vente plus difficile.

Par ailleurs, deux républicains du Sénat et deux démocrates ont affirmé mercredi qu’ils introduiraient leur propre projet de loi lié à l’Iran.

La mesure introduite par les républicains Bob Corker, le président de la commission sénatoriale des relations étrangères, Marco Rubio et les démocrates Robert Menendez et Joe Manchin élargirait les sanctions pour le développement de missiles balistiques du régime iranien, les transferts de sanction d’armes conventionnelles à destination ou en provenance d’Iran et d’étendre la loi sur les sanctions contre l’Iran.

L’Iran Sanctions Act, qui a imposé des sanctions sur le développement et le soutien des missiles de Téhéran contre le terrorisme, expire à la fin de 2016. Les législateurs ont eu des discussions pendant des mois sur la meilleure façon d’aborder son renouvellement.

 

Lire aussi : 

Reconsidérer l’optimisme de l’Occident un an après l’accord nucléaire de l’Iran

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe